Reconnaître à temps les maladies et les signes de carence

L’un des pensionnaires de votre aquarium a un comportement bizarre ou présente des changements visibles sur le corps ? Ce pourrait être le premier signe d’un début de maladie.

Vous trouverez ci-dessous un aperçu des maladies les plus fréquentes en aquarium. Il vous permettra de limiter le diagnostic initial à quelques maladies et de sélectionner ensuite le bon médicament pour le traitement.

Environ 90 % de toutes les maladies des poissons sont dues à un affaiblissement de leur système immunitaire. Si l’utilisation de médicaments peut combattre l’agent pathogène, la plupart du temps ceux-ci ne peuvent pas éliminer la cause de la maladie ! Il est donc très important d’en déterminer la cause. Vous trouverez une liste des causes possibles en cliquant ici : Aquarium

Maladie des points blancs / Cryptocaryon

La maladie des points blancs est causée par un parasite appartenant au groupe des Ciliés qui peut être rapidement et efficacement supprimé. Du fait que le parasite fixé sur le poisson ne peut pas être « protégé » par la muqueuse du poisson, un médicament ne peut pas le tuer directement sur le poisson. Ce parasite a un cycle de vie qui passe par plusieurs stades, pendant lesquels il est impossible de le tuer. Une élimination réussie n’est possible que pendant le stade des thérontes (tomites nageant librement). Il est donc recommandé d’augmenter la température de l’eau de 3 °C (ne pas dépasser 30 °C). Le cycle de vie est alors accéléré et la chance d’attraper le parasite pendant la phase vulnérable des thérontes augmente considérablement.

Bien que la maladie des points blancs en eau de mer soit quasi identique en tous points à la maladie des points blancs en eau douce, l’agent pathogène est différent. La maladie est elle aussi due à un cilié appelé Cryptocaryon (parfois orthographié Cryptocarion).

Produit recommandé : JBL Punktol Plus 125 , JBL Punktol Plus 250 , JBL Punktol Plus 1500 , X JBL Punktol Red Plus 125

Aide efficace contre :

  1. Points blancs (Ichthyophthirius multifiliis)
  2. Points blancs marins (Cryptocaryon irritans)
  3. Parasites de la peau (Costia necatrix)
  4. Parasites marins de la peau (Brooklynella hostilis)
  5. Glossatella / Heteropolaria colisarum
  6. Trichodina
  7. Ciliés ovales (Chilodonella)

Risque de confusion : oodinium

Pourriture des nageoires / Pourriture de la bouche

On peut reconnaître ces deux maladies à l’effilochement, au pourrissement et plus tard à la perte complète de la partie du corps atteinte par cette maladie affreuse à voir. La maladie peut être rapidement stoppée et le poisson est en mesure de régénérer complètement les parties de son corps atteintes. Pour le développement de réserves énergétiques suffisantes, nous recommandons de donner aux poissons un complexe vitaminé 2 fois par semaine sur leur nourriture.

La pourriture de la bouche ou des nageoires est due à des problèmes de qualité d'eau, même si l'agent pathogène est de type bactérien. Les bactéries de type Aeromonas et Pseudomonas, à l’origine de la maladie, se multiplient très vite dans l’aquarium lorsque l'eau n'est pas de bonne qualité. Pour éradiquer durablement ces maladies, il est donc nécessaire non seulement d’utiliser le bon médicament, mais aussi d’améliorer les paramètres de l’eau. La mesure la plus importante est celle de changer l’eau régulièrement. L’utilisation d’un stérilisateur d’eau à UVC permet également de réduire la densité des germes bactériens dans l’aquarium et d’améliorer les conditions de vie des poissons. Les principaux paramètres d’eau qui doivent être contrôlés et, le cas échéant, optimisés sont : la dureté carbonatée (KH), le pH, l’ammonium (NH₄) / l’ammoniac (NH₃) et les nitrites (NO₂). Vous trouverez toutes les explications concernant ces paramètres ainsi que les instructions pour les améliorer dans le Laboratoire en ligne pour analyse d'eau . En complément, il est recommandé de nettoyer le filtre à fond régulièrement.

Produit recommandé : JBL Ektol fluid Plus 125

Aide efficace contre :

  1. Pourriture des nageoires (bactéries aeromonas, pseudomonas et myxobactéries/flexibactéries)
  2. Columnariose (pourriture de la bouche)
  3. Pourriture bactérienne des branchies

Oodinium

Il s’agit d’un parasite de la famille des Dinoflagellés (classés parmi les algues). Il est donc clair que le meilleur moyen de combattre l’oodinium sera le cuivre. La concentration de cuivre dans l’eau est cruciale pour le succès du traitement. Il en faut exactement 0,3 mg par litre, à vérifier avec un test de cuivre approprié. Trop de cuivre peut aussi tuer des poissons et trop peu de cuivre n’aura aucun effet, pourra même créer des agents pathogènes résistants. Tout comme l’ichthyophthirius, l’oodinium possède un cycle de vie durant lequel l’agent pathogène traverse plusieurs stades. Comme pour la maladie des points blancs, l’agent pathogène de l’oodinium ne peut être combattu que sous sa forme libre nageuse. C’est la raison pour laquelle il est recommandé d’augmenter la température de l’eau de 3 °C (mais jusqu’à 30 °C maximum). Le cycle de vie est alors accéléré et la chance d’attraper le parasite pendant cette phase vulnérable augmente donc considérablement.

Produit recommandé : JBL Oodinol Plus 250

Aide efficace contre :

  1. Oodinium pillularis (maladie du velours en eau douce)
  2. Oodinium limneticum (maladie du velours en eau douce d’Amérique du Nord)
  3. Oodinium ocellaris (maladie du velours en eau de mer).

Risque de confusion : ichthyophthirius, cryptocaryon

infection fongique

Les mycoses et autres infections fongiques sont faciles à reconnaître aux plaques cotonneuses qu’elles forment sur la peau du poisson. Il est important de commencer rapidement le traitement, car le champignon diffuse des produits métaboliques toxiques dans l’organisme des poissons. C’est cette intoxication qui est en fait le problème principal. Pendant le processus de guérison, le poisson n’aura aucun mal à régénérer la peau et les tissus environnants qui auront été détruits. Très souvent, l’infection fongique visible est une infection secondaire qui repose par exemple sur une blessure cutanée, mais on constate tout aussi souvent que des infections bactériennes sont à l’origine primaire de la maladie et détruisent la muqueuse et les couches supérieures de la peau des poissons.

Produit recommandé : JBL Fungol Plus 250

Aide efficace contre :

  1. Infection fongique (Saprolegnia)
  2. Infections fongiques des alevins
  3. Champignons (Achlya)

Risque de confusion : pourriture de la bouche

Contamination bactérienne externe / Ulcère ouvert

Les infections bactériennes internes et externes peuvent se présenter sous des formes multiples. Ce sont souvent des plaques blanchâtres qui apparaissent sur la peau du poisson, mais on peut voir aussi des saignements sous-cutanés ou d’autres symptômes complètement différents. Seul l’examen au microscope permet un diagnostic précis. Si on dispose d’un microscope, il est relativement facile de faire la distinction entre les maladies bactériennes et les maladies parasitaires. La plupart des parasites peuvent déjà être identifiés comme des éléments en mouvement avec un grossissement de x 100 ( ! ). Les bactéries, en revanche, sont si petites qu’on ne peut même pas les identifier nettement avec un grossissement de x 500. Pour simplifier, on peut dire : si vous trouvez des éléments nettement visibles et en mouvement, c’est qu’il s’agit très vraisemblablement de parasites. Si vous ne trouvez rien, c’est qu’il s’agit probablement d’une infection bactérienne.

Produit recommandé : JBL Ektol bac Plus 250

Aide efficace contre :

  • Maladies bactériennes externes
  • Ulcères ouverts
  • Taches sanglantes sous-cutanées
  • Saignements

Vers des branchies, vers de la peau et vers plats

Respiration accélérée, opercules décollés, apathie et décoloration. Lorsqu’ils sont en nombre réduit, la contamination par des vers des branchies n’est pas problématique, ils ne posent problème que lorsqu’il y a multiplication massive. Cette prolifération n’est observée que dans des aquariums ou des bassins surpeuplés et présentant un manque d’hygiène. Lorsque les poissons sont infestés par des vers des branchies, ils secrètent un autre type de mucus dans leurs branchies. Le poisson sent les vers se fixer dans ses branchies avec leurs crochets et essaie de s’en débarrasser par une secrétion de mucus, ce qui malheureusement n’a aucun effet, et le poisson étouffe dans son propre mucus. Il est recommandé de traiter rapidement les vers des branchies. Le terme de parasites « monogènes » signifie que la multiplication de ces vers ne fait intervenir sexuellement qu’un seul hôte. Les vers « digènes » ont besoin d’au moins deux hôtes intermédiaires pour se reproduire.

Signes d’infestation par des trématodes : comme dans l’infestation par des nématodes, on observe un amaigrissement des poissons. Les poissons refusent de s’alimenter et leurs excréments sont souvent blanchâtres. La santé des poissons n’est menacée qu’en cas de multiplication massive ou chez les poissons de petite taille. Les trématodes ont un cycle de vie complexe, avec un ou plusieurs changements d’hôte. En règle générale, les escargots sont les premiers hôtes intermédiaires. Il est donc très utile d’extraire ces hôtes intermédiaires de l’aquarium, par exemple à l’aide d’un piège à escargots. Si nécessaire, un traitement est possible. Avant de commencer un traitement, vérifiez toutefois le diagnostic à l’aide d’examens au microscope.

Produit recommandé : JBL Gyrodol Plus 250

Aide efficace contre :

  1. Vers des branchies (Dactylogyrus)
  2. Vers de la peau (Gyrodactylus)
  3. Vers plats (Cestodes)
  4. Vers plats (Planaires)

Vers-ancres / Poux des carpes

Bien que ce parasite d’environ 20 mm de longueur soit désigné comme étant un « ver », il fait partie des crustacés. On le trouve plutôt en bassin, plus rarement en aquarium – dans ce cas sur des poissons importés issus de captures en milieu sauvage ou sur des poissons de reproduction issus d'élevages en milieu naturel. Les juvéniles de ces parasites peuvent survivre 5 jours environ sans hôte. La lernéose, infestation par des vers-ancres, affaiblit le poisson-hôte et l’expose à un risque d’infection secondaire, fongique ou bactérienne. Après le traitement, il fautdonc observer les poissons pour voir si les plaies guérissent correctement. Il est souvent conseillé de retirer le parasite avec une pince, ce qui n’a pas beaucoup de sens parce que la tête du crustacé est profondément ancrée dans le poisson et quand on tire, une partie du crustacé reste dans le poisson. Il s’ensuit alors un empoisonnement par des protéines étrangères.

Le poux des carpes, ou argule, est facile à identifier sur le poisson infesté. Il s’agit de parasites mesurant jusqu’à un bon centimètre, au corps rond et aplati. L’argule fait partie des poux de poisson (Branchioures), qui comprennent environ 70 espèces de crustacés vivant en parasites. Ils percent la peau du poisson pour se nourrir de son sang. Cette piqûre peut provoquer des inflammations et des infections. En cas de très forte infestation, les poissons peuvent aussi maigrir. On trouve les poux de carpes principalement dans les bassins de jardin, plus rarement sur des poissons d’eau chaude en aquarium, dans ce cas principalement sur des poissons importés issus de captures en milieu sauvage ou sur des poissons de reproduction issus d'élevages en milieu naturel.

Produit recommandé : JBL Aradol Plus 250

Aide efficace contre :

  1. Poux des carpes (Argulus)
  2. Vers-ancres (Lernaea)
  3. Vers des branchies (Dactylogyrus)
  4. Isopodes (Livoneca)

Infestation par des vers

Parmi les plus de 10 000 espèces de vers ronds (nématodes), on connaît en particulier le ver rouge du guppy (Camallanus) et les vers capillaires (Capillaria), connus en aquariophilie comme étant des parasites. Les symptômes généraux pouvant être le signe d’une infection par les vers cités sont les suivants : les poissons infestés maigrissent malgré une bonne alimentation. Occasionnellement, leurs excréments sont blancs et glaireux, parce que les parasites provoquent des lésions de la paroi intestinale et sont expulsés avec les déjections. Remarque : des excréments blancs et glaireux peuvent également être le signe d’une alimentation inadaptée ou d’une infestation par des flagellés. Ce symptôme n’est donc le signe d’une infestation par des vers ronds que s’il est associé à d’autres symptômes cités. Les poissons de bancs maigrissent et s’isolent du banc. Des poissons isolés restent au fond et tournent en rond. Une infestation par des vers rouges (Camallanus cotti) peut être décelée de manière relativement facile : l’extrêmité arrière du parasite femelle, de couleur rouge, dépasse par intermittence de l’anus du poisson parasité pour pondre des larves. Sauf dans le cas de ces vers rouges, seul un examen microscopique peut permettre un diagnostic sûr.

Produit recommandé : JBL Nedol Plus 250

Aide efficace contre :

  1. Vers capillaires (Capillaridae)
  2. Oxyures (Oxuridae)
  3. Vers rouges du guppy (Camallanidae) et nématodes.

maladie des trous

La maladie des trous est causée par des flagellés des genres Spironucleus ou Protoopalina. Dans certaines conditions, que l’on n’a pas encore pu clairement spécifier, on constate une multiplication massive de ces flagellés qui vivent dans l’intestin des poissons. Ils entrent en grande concurrence alimentaire avec le poisson pour les minéraux et le poisson développe alors une carence en minéraux. En réaction à cette carence, il entame son propre tissu osseux pour obtenir des minéraux. Étant donné que la plus grande partie de la substance osseuse dont dispose le poisson se situe au niveau de la tête, on constate une dégradation massive surtout dans cette zone, où elle se manifeste par des trous. Pendant ce temps, les flagellés migrent jusqu’à la surface du corps la plus proche. Cette surface étant celle des trous créés, on les trouve alors au fond des trous. C’est ainsi que, par le passé, on tenait le flagellé pour le seul responsable de cette maladie, mais, en réalité, c’est la coexistence d’une carence de minéraux avec une multiplication massive des flagellés qui conduit à la formation de trous. La formation de trous peut également être due à des vers plats, des vers ronds ou à la tuberculose du poisson, ainsi qu’à une alimentation déséquilibrée. Remède : ajoutez du JBL Aquadur à l’eau pour augmenter sa teneur en minéraux. Jusqu’à maintenant, l'apparition de la maladie des trous n'a pu être observée que dans des eaux très douces.

Remarque : l’hexamita et le spironucleus sont normalement présents en petit nombre dans l’intestin des poissons où ils sont des colocataires inoffensifs. Ce n’est que lorsque les poissons sont affaiblis par d'autres facteurs, tels que des conditions de maintenance inadaptées, des carences et autres causes, que ces flagellés peuvent se répandre et conduire à la mort des poissons. Une carence en minéraux, qui entraîne généralement la formation des phénomènes de trous dans la zone de la tête évoqués ci-dessus, peut par exemple être un de ces facteurs.

Produit recommandé : JBL Spirohexol Plus 250

Aide efficace contre :

  1. Maladie des trous
  2. Flagellés (spironucleus, hexamita)

Sangsue des poissons

Ces sangsues, dont la taille peut atteindre jusqu’à 5 cm, se fixent sur la peau des poissons, en sucent le sang et causent finalement des infections bactériennes ou fongiques. Il n’est pas possible de combattre ces sangsues au moyen de médicaments en vente libre dans le commerce. Même les médicaments sur ordonnance sont incapables de détruire leurs œufs. Il est possible de retirer les sangsues mécaniquement à l’aide d’une pince.

Fortifiant complémentaire

Renforce l’action des traitements contre les agents pathogènes affectant la peau du poisson, car la teneur en sel de ce fortifiant favorise la régénération de la muqueuse.

Produit recommandé : JBL Ektol cristal

Hôpital JBL en ligne

Vous avez des poissons malades et vous ne savez pas de quelle maladie il s’agit et comment on la traite ? Dans l’Hôpital en ligne, vous pouvez diagnostiquer des maladies à l’aide de photos ou d’une clé de détermination et apprendre d’où elles viennent et comment on les traite. Grâce à plus de 500 photos permettant d’identifier et de guérir les maladies des poissons, nous vous offrons la possibilité de trouver un diagnostic et une solution. La base de données disponible y est beaucoup plus vaste que l’aperçu évoqué dans cet article et offre de surcroît des recommandations concrètes sur la marche à suivre.

Essayer maintenant : Hôpital en ligne

© 08.05.2017
Matthias Wiesensee
Matthias Wiesensee
M.Sc. Wirtschaftsinformatik

Social Media, Online Marketing, Homepage, Kundenservice, Problemlöser, Fotografie, Blogger, Tauchen, Inlineskating, Aquaristik, Gartenteich, Reisen, Technik, Elektronische Musik

Ma personne: Seit Teenagerzeiten mit Aquarien in Kontakt. Klassische Fischaquarien, reine Pflanzenaquarien bis hin zum Aquascape. Aber auch ein Gartenteich und Riffaquarien begleiten mich privat im Hobby. Als Wirtschaftsinformatiker, M.Sc. bin ich als Online Marketing Manager bei JBL für die Bereiche Social Media, Webentwicklung und der Kommunikation mit dem Anwender der JBL Produkte zuständig und kenne die JBL Produkte im Detail.

Commentaires

Les cookies, une petite info, et on continue

Le site Internet de JBL utilise lui aussi plusieurs types de cookies afin de vous offrir une fonctionnalité complète et de nombreux services : des cookies techniques et fonctionnels, dont nous avons absolument besoin pour que tout fonctionne bien lorsque vous visitez ce site. Ensuite, des cookies à des fins de marketing. Ces cookies nous permettent de vous reconnaître lorsque vous revenez sur notre vaste site et de mesurer le succès de nos campagnes publicitaires. Grâce aux cookies de personnalisation, nous pourrons nous adresser directement et individuellement à vous en fonction de vos besoins, même en dehors de notre site Internet. Vous pouvez déterminer à tout moment, même ultérieurement, les cookies que vous autorisez ou non (pour plus d’informations, voir « Modifier les paramètres »).

Vous avez plus de 16 ans ? Alors confirmez l’utilisation de tous les cookies en cliquant sur « Lu et approuvé » et c’est reparti !

Sélectionnez vos paramètres de cookies

Cookies techniques et fonctionnels pour assurer que tout fonctionne bien lors de votre visite sur notre site web.
Cookies marketing afin de pouvoir vous reconnaître sur les pages de notre site et mesurer le succès de nos campagnes publicitaires.