News

Journée dans la jungle, sur les traces des reptiles et des poissons

Bien que nous dormions peu et que notre programme quotidien soit fatigant, le plaisir à l'idée de la nouvelle journée nous met en forme. Vers 8h30, trois cars nous emmènent bardés d'une foule d'équipements vers les rivières de montagnes derrière le barrage, au beau milieu de la jungle.

Au bout d'une heure de trajet en car, nous démarrons à un pont en amont du fleuve, au milieu de la jungle. Nous marchons le long du fleuve en regardant ce qu'il y a à découvrir. Sur la rive, nous trouvons des gobiidés et des cobitidés, mais aussi un barbeau incolore assez grand, un demi-bec et des danionidés plus petits. Pour trouver les poissons et les invertébrés dans l'eau, nous nous allongeons souvent dans la zone humide et explorons chaque niche en rampant entre les pierres avec notre équipement PMT. Excitant et dangereux à la fois. Le courant et les pierres glissantes appellent à la prudence. Personne n'a envie de se retrouver à l'hôpital. Mais, mis à part quelques bleus et quelques éraflures, la journée reste une excursion formidable. En particulier, nous avons eu grand plaisir à prospecter les sources suintantes ou les mares d'eau à proximité des champs de riz. Nous sommes tous ensuite plutôt "boueux" à voir, mais au bord du fleuve, nous avons pu découvrir quelques animaux. Par exemple des araignées dolomèdes des marais, des fourmis, un calotes versicolor, des agames à tête bleue, une foule de papillons divers et bien d'autres. Dans les champs de riz, nous avons pu également découvrir des signes de la présence de labyrinthidés, mais n'en avons trouvés aucun. Par contre, une foule d'espèces de gastéropodes. Pour finir, nous descendons en aval du fleuve et nous étudions sa partie plus calme, à proximité du barrage. Les mesures des UV-B prises à l'ombre donnent des résultats particulièrement intéressants, avec des chiffres très élevés malgré l'absence de soleil. Ces valeurs varient fortement en fonction du site.

Le car nous conduit ensuite à un autre endroit de la jungle. Nous y trouvons une forêt tropicale humide impénétrable avec une rivière de montagne avec beaucoup de pierres et un courant impétueux, mais le seul chemin empruntable. La faune de poissons des eaux stagnantes est complètement différente de celle des eaux courantes. Nous y avons trouvé par exemple des poissons à tête de serpent, mais aussi de nombreux autres animaux et plantes. L'harmonie au sein de notre groupe est super. Entraide et conversations formidables 24 heures sur 24.

Naturellement, nous avons refait ici aussi de nombreux examens et documentations des sites :

  • • Température de l'air : 32 °C
  • • Température de l'eau : 26 °C
  • • Paramètres de l'eau : 0°dKH, 0°dGH, 7,1 pH, O2 8 mg/l, , 0,05 Fe
  • mg/l, conductivité 37,
  • • UV-B : 220

Nous nous rendons ensuite dans une ferme où nous devons aussi dîner. Auparavant, nous prospectons encore les cascades et les environs proches. Nous y trouvons les mêmes espèces que sur les sites précédents, mais aussi des grenouilles-taureaux et des rainettes vertes. Après le dîner pris sur place, tous les participants, armés de lampes de poche et de lampes frontales, partent à la recherche de reptiles. Nous trouvons des rainettes vertes, des dolomèdes des marais, des chauves-souris, des rats, des trimeresurus et une espèce de couleuvre. Malheureusement, au bout d'une heure et demie, les rangers nous contraignent à interrompre la prospection et nous raccompagnent aux cars. C'est pourquoi, la nuit à la belle étoile dans la jungle n'a pas été possible non plus. A l'entrée dans le parc national, ces gardiens avaient accompagné notre groupe et veillé à ce nous ne dérobions aucun animal. Le groupe d'hier avait pu ruser pour faire exception car ce n'était pas un week-end. Malgré tout, ce fut une très belle journée.

© 04.05.2013 JBL GmbH & Co. KG