Alimentation des poissons

Les poissons ont des besoins alimentaires aussi différents que les chiens ou les hamsters. Vous trouverez ici des informations complètes sur le thème du nourrissage des poissons d’aquarium.

Que mangent les poissons d’aquarium ? En quoi consiste une alimentation adaptée à l'espèce ?

Êtes-vous prêt à découvrir des nouveautés ? Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur le nouvel aliment pour poissons PlanktonPur .

  • Bien nourrir vos poissons

    Téléchargez ici des brochures d’information gratuites sur l’alimentation des poissons.

    Ouvrir
  • Alimentation des Cichlidés et maintenance adaptée

    Découvrez ici comment nourrir les Cichlidés d’une manière adaptée aux besoins de leur espèce et quels sont les paramètres d’eau corrects pour ce groupe de poissons.

    Ouvrir
  • Nourriture vivante faite maison

    Fabriquez vous-même la nourriture vivante de vos poissons ! Ici, vous apprendrez tout sur les crevettes saumâtres (artemia).

    Ouvrir
  • La nouvelle gamme JBL Novo

    Informez-vous sur les bases scientifiques de la bonne composition d’un aliment pour poissons et sur la valorisation de la nourriture par les poissons.

    Ouvrir
  • Fabrication de nourriture pour animaux

    Regardez donc comment JBL fabrique la nourriture pour poissons d’aquarium. Jetez un œil sur les unités modernes de production de nourriture de l’usine JBL à Neuhofen.

    Ouvrir
  • Boîte à clic-doseur de JBL

    Avez-vous déjà essayé le clic ? Regardez comme le clic-doseur de JBL est pratique pour nourrir les poissons !

    Ouvrir
  • Nourriture en comprimés JBL

    Découvrez dans un film l’enthousiasme des poissons recevant de la nourriture en comprimés de JBL !

    Ouvrir
  • Nourriture vivante

    Le montage du kit ArtemioSet de JBL qui vous permettra de fabriquer vous-même de la nourriture vivante est un jeu d’enfant.

    Ouvrir

De nombreuses comparaisons avec l’alimentation humaine nous font comprendre pourquoi une bonne alimentation est aussi tout à fait décisive pour la santé des poissons. Le plus gros problème réside dans la mauvaise composition. C’est ainsi que les poissons qui se nourrissent principalement de végétaux ont besoin d’une nourriture contenant également une majorité d’éléments végétaux (p. ex. JBL NovoVert). Les poissons qui se nourrissent plutôt en prédateurs, comme par exemple la plupart des Cichlidés, ont donc besoin d'un aliment composé de viande de poisson et de crustacés. Si vous avez un aquarium communautaire avec des herbivores et des prédateurs, il est important de bien varier les menus et de tenir compte des deux types d'alimentation. Une mauvaise alimentation affaiblit le système immunitaire du poisson et augmente donc sa réceptivité aux agents pathogènes.

Un autre grand problème vient des aliments périmés et de la carence en vitamines qui en résulte. Après la première ouverture de la boîte de nourriture, celle-ci doit être consommée dans un délai de trois mois, sans quoi la teneur en vitamines va se mettre à décroître de manière dramatique. Tenez-en compte quand vous achetez de la nourriture et prenez plutôt des petites boîtes que des trop grandes, qui ne seront pas vidées même au bout de trois mois. Refermez bien les boîtes après usage pour qu’il ne pénètre pas d’air ni de lumière dans la nourriture. Les récipients transparents sont donc tout à fait inappropriés pour la nourriture. La plupart des vitamines y sont détruites par la part en UV de la lumière. L’apport de vitamines est le facteur le plus important pour la résistance aux maladies !

Nous ne sommes pas les seuls à aimer la diversité ! Les poissons aussi se portent visiblement mieux et leur organisme est moins vulnérable face aux agents pathogènes lorsqu’ils ne reçoivent pas tout le temps la même nourriture. Ne donnez jamais la même nourriture par exemple le matin et le soir à vos poissons. JBL propose un grand nombre de « friandises » pour poissons (p. ex. JBL PlanktonPur, JBL NovoFil) qui sont aussi bien acceptées par les poissons que nous acceptons notre dessert préféré. Vous maintiendrez ainsi la diversité du menu à long terme et les poissons seront plus rarement malades.

Dernier point sur le thème de la résistance : la nourriture surgelée. Elle constitue un complément alimentaire recommandé et ne peut transmettre aucune maladie. Seule une interruption de la chaîne du froid peut entraîner une prolifération explosive de bactéries dans la nourriture, ce qui peut avoir des conséquences négatives. Par ailleurs, la nourriture surgelée ne contient pratiquement pas de vitamines. Un apport ultérieur en vitamines avec du JBL Atvitol est vivement recommandé (2 fois par semaine).