Nourrissage

Bien alimenter les poissons d'aquarium

Comme celle des humains, l'alimentation des poissons n'est pas chose facile. Pour nous aussi, la juste quantité et la bonne qualité sont les problèmes majeurs. Pourtant, dans le cas des poissons, c'est vous qui déterminez complètement s'ils vont être ou non nourris de manière saine et adaptée à leur espèce !

La bonne quantité de nourriture

Peut-être avez-vous déjà vu une photo montrant une nageoire caudale qui dépasse de la bouche d'un poisson. Les poissons n'ont AUCUNE sensation de satiété et continuent à manger, même quand plus rien ou presque ne rentre (raison pour laquelle la queue sort de la bouche).

Pour les poissons d'aquarium, la règle de base est de donner deux à trois fois par jour seulement la quantité qu'ingèrent les poissons en l'espace de quelques minutes (2 à 5). S'il y a encore de la nourriture qui flotte ou qui reste au sol au bout de 5 minutes, c'est que vous en avez donné nettement trop !

Les alevins, comme tous les petits d'animaux, ont besoin d'être nourris plus souvent. Mais ici aussi, la règle des 5 minutes est à appliquer.

La bonne taille d'aliment

Quelques rares prédateurs mangent tout ce qui atteint jusqu'à la longueur de leur propre corps. La plupart des poissons d'aquarium en revanche préfèrent plus de convivialité : l'aliment doit entrer aisément dans la bouche, sinon on doit mordre dedans. C'est pourquoi, la nourriture pour poissons d'aquarium est fabriquée en différentes tailles de flocons, de granulés et de bâtonnets.

Pour les alevins, nous avons déjà abordé dans le détail ce sujet : Élevage de poissons d'aquarium .

Pour les poissons plus grands, les emballages vous indiquent pour quelle taille de poisson la nourriture en question est appropriée. En cas de doute, prenez simplement la plus petite variété. Elle convient toujours ! A la longue, les grands poissons ne trouvent tout de même pas drôle cet aliment de trop petite taille. Il lui faut tout simplement trop d'énergie pour manger les toutes petites particules de nourriture. Le but doit être un aliment adapté à la taille de la bouche.

La bonne composition de l'aliment

Un hamburger contient aussi de la salade et des tomates en plus du haché, mais dans quelle proportion par rapport à la viande ? C'est la raison pour laquelle la proportion protéines/lipides est le facteur décisif, en liaison avec les ingrédients choisis.

La plupart du temps, les poissons mangent tout ce qu'on leur donne. Dans la nature, ils ne peuvent pas non plus choisir et doivent manger ce qu'ils trouvent : pendant la saison des pluies, les poissons atteignent aussi des fruits dans les arbres du fait de la montée des eaux. Pendant la saison sèche, par contre, ils mangent plutôt ce qu'ils trouvent sur le sol. Les prédateurs spécialisés qui mangent principalement des poissons et des crevettes et non des plantes, absorbent pourtant, en mangeant ces animaux, une part non négligeable de nourriture végétale, puisque leurs proies sont nourries de plantes. Le service Recherche et Développement de JBL collecte les données existantes sur les poissons, les complètent de ses propres mesures et observations réalisées au cours des expéditions de recherche JBL et met au point la nourriture adéquate : Expéditions .

Pour ce faire, des ingrédients d'origine autant animale que végétale sont soigneusement sélectionnés, utilisés en respectant une juste proportion des protéines par rapport aux lipides et complétés par des herbes et des épices comme facteur de palatabilité. Certains aquariophiles préfèrent les flocons, d'autres les granulés : c'est pourquoi de nombreuses variétés de nourriture sont disponibles sous forme de granulés et de flocons.

Diversité

La diversité est au moins aussi importante que la bonne composition des aliments. Seules très peu d'espèces de poissons mangent toujours exactement la même nourriture. Même les poissons-papillons dans l'océan, qui ne se nourrissent généralement que de polypes de corail, ont un énorme panel d'espèces de coraux à leur disposition. Plus le choix des aliments est varié, plus l'apport en minéraux, vitamines et oligo-éléments est diversifié, ce qui assure un système immunitaire sain pour résister aux maladies. Plus le poisson est en bonne santé, moins il y a risque de maladie ! Sonne comme une évidence, mais elle est élémentaire. Il vaut vraiment la peine d'accorder un peu d'attention à la diversité alimentaire de ses poissons plutôt que d'investir dans des médicaments, mieux vaut prévenir que guérir !

Une astuce simple utilisée par de nombreux pros consiste à nourrir les poissons plusieurs fois par jour et à ne jamais leur donner deux fois de suite la même chose. Le matin idéalement, un aliment de base copieux comme JBL NovoBel pour le petit-déjeuner, un petit en-cas comme PlanktonPur le midi, et un aliment vert léger comme JBL NovoVert pour le dîner. La diversité est alors garantie et les poissons restent en forme - souvent avec perspective de progéniture !

Friandises

Les snacks n'apportent pas seulement de la diversité dans la diversité, ils sont surtout un moment marquant dans le nourrissage. La forme différente de l'aliment déjà, p. ex. de ces cubes de proies lyophilisées ( JBL NovoFex , JBL NovoArtemio ) stimule l'activité des poissons qui grignotent dans le gros morceau de nourriture et doivent se battre pour manger. Avec un peu d'entraînement, les poissons vous mangeront aussi ces friandises dans la main. Ce n'est pas seulement amusant, mais donne aussi le grand avantage de pouvoir plus facilement les attraper en cas de besoin.