Maladies

Identifier, traiter et prévenir les maladies des poissons et des invertébrés

Vos poissons d'aquarium sont-ils malades ? Vos poissons d'aquarium présentent-ils des symptômes de maladies ? Voulez-vous diagnostiquer les maladies de vos poissons d'aquarium ?

Ici, vous pouvez parcourir les photos de poissons malades pour diagnostiquer des maladies de poissons d'aquarium. Dans l'étape suivante, nous vous montrons comment lutter rapidement et efficacement contre cette maladie du poisson et comment la prévenir à l'avenir.

Hôpital en ligne

Vos poissons sont malades et vous ne savez pas de quelle maladie il s'agit ni comment la traiter ? Ici, vous pouvez diagnostiquer la maladie à l'aide de photos ou à l'aide d'une clé de détermination et vous apprendrez d'où elle vient et comment on la traite. Diagnostiquer et traiter les maladies des poissons. Avec plus de 500 photos, nous vous offrons la possibilité d'établir un diagnostic et de trouver une solution.

Généralités

Environ 90 % des maladies des poissons sont dues à un affaiblissement du système immunitaire des poissons. L’utilisation de médicaments peut certes combattre l’agent pathogène, mais généralement pas éliminer l'origine de la maladie. Il est donc très important de la déterminer. Dans la plupart des cas, l'origine de la maladie peut être trouvée dans les domaines suivants :

Nouveaux poissons

Même si les nouveaux poissons achetés ne présentent aucun signe de maladie apparent, ils peuvent pourtant être porteurs de parasites ou de bactéries pathogènes. Il arrive souvent que ces "nouveaux" germes de maladie soient inconnus des pensionnaires actuels de votre aquarium, qui n'ont donc pas développé de défenses immunitaires contre eux. Cette situation rappelle celle de la conquête de l'Amérique du Sud par les Espagnols qui, en important leurs virus, ont décimé des pans entiers de la population dans la jungle. N'accusez donc pas toujours tout de suite votre revendeur !

Nourriture périmée

La boîte de nourriture utilisée est ouverte depuis plus de trois mois. La teneur en vitamines y est alors beaucoup trop faible. Les poissons ne peuvent plus développer de défenses immunitaires.

Lorsque les premiers signes d’une maladie apparaissent, il faut agir IMMÉDIATEMENT. La plupart du temps, les aquariophiles attendent trop longtemps. Exemple : un « petit point » visible doit déjà inciter à commencer un traitement. Si vous attendez, ce petit point (maladie des points blancs) peut se détacher du poisson, tomber dans le fond du bac et, après avoir formé un kyste, engendrer quelque 1000 nouveaux parasites qui augmenteront alors la pression infectieuse sur tous les occupants de l'aquarium.