Expédition Japon

Présentation de l'Expédition JBL 2019 au Japon
Période de dépôt des candidatures 22.11.2017 - 15.11.2018

Cette expédition 4 en 1 va être plus diversifiée que toutes celles organisées jusqu'ici par JBL : éleveurs de carpes Koï, découverte culturelle, récifs coralliens et forêt tropicale en un seul voyage. Il n'y a pas plus passionnant !

Dans le cadre du développement de la gamme ProPond de JBL, l'idée est née, en concertation avec les célèbres éleveurs de carpes Koï de Niigata, de préparer un voyage JBL qui permettrait aux personnes intéressées de rendre visite à ces spécialistes et de s'entretenir avec eux pour aborder toutes les questions qui leur tiennent à cœur.

Mais le Japon offre beaucoup plus que "seulement" l'élevage des koïs et donc, le voyage va devenir une expédition. Pour avoir une petite impression de Tokyo, nous passerons le reste du jour de notre arrivée à Tokyo, où nous ferons une visite touristique et passerons un peu de temps dans le beau jardin Hama-Rikyu Onshi-Teien.

Le soir, nous poursuivrons le voyage au pied du Mont Fuji, où nous nous rendrons dans un parc national au bord d'un lac. Le lendemain, nous y découvrirons la nature japonaise en automne et jetterons bien sûr aussi un œil sous la surface de l'eau du lac - toujours avec vue sur le cône volcanique du Fuji.

L'après-midi, nous repartirons en direction de Nikko, une ville où l'on peut voir de nombreux vestiges étonnants de l'ancien Japon.

Des anciens temples encore en l'état à ceux magnifiquement restaurés, en passant par les maisons de thé et les anciennes villas impériales : on y trouve tout.

Dans les environs de Nikko, nous découvrirons un beau lac avec son sanctuaire Shinto et les fameuses chutes d'eau de Kegon. Les participants amateurs de froid ne manqueront pas de jeter un œil sous la surface des torrents de montagne pour avoir un aperçu de la faune des eaux froides, généralement endémique.

Après une journée et demie, nous repartirons à bord du train à grande vitesse Shinkansen en direction de Nagaoka, à 300 km environ au nord-ouest de Tokyo. Le Shinkansen atteint à peu près 320 km à l'heure. Nagaoka sera notre point de départ pour les visites aux éleveurs de koïs dans les montagnes de la préfecture de Niigata, près d'Ojiya.

Nous serons répartis en deux équipes de chacune 20 personnes et rendrons visite aux éleveurs les plus connus de carpes Koï au nord du Japon.

Chez les éleveurs, nous aurons la possibilité de poser des questions, d'analyser l'eau et de commander des koïs. Le midi, nous nous rendrons à Nagaoka, au célèbre musée des carpes Koï, avant de reprendre la visite chez d'autres éleveurs dans l'après-midi.

Le lendemain, l'avion nous emmènera sur les îles Ryûkyû, à 2500 km au sud, où démarrera le programme de recherche. Les récifs coralliens qui entourent l'île d'Ishigaki seront notre destination.

Ces récifs sont en bon état et notre objectif est d'examiner si les paramètres de l'eau reflètent cet état optimal. De gros bateaux nous conduiront aux récifs environnants.

Tandis qu'une moitié des participants fera de la plongée ou du snorkeling en équipe dans les récifs durant 1 ou 2 jours, l'équipe de l'autre moitié passera deux jours sur l'île voisine d'Iriomote. Au bout de deux jours, les équipes permuteront pour qu'il n'y ait jamais trop de participants en même temps sur un site.

La plongée à la bouteille ou au tuba nous permettra de voir un grand nombre de serpents de mer et de raies mantas, des limaces de mer rares et quelques espèces de poissons endémiques que l'on ne rencontre que dans les îles du sud Ryukyu. Avec un peu de chance, nous trouverons aussi le Chaetodon daedalma, un poisson-papillon soyeux noir rare.

Entièrement couverte de jungle, l'île tropicale d'Iriomote offre l'occasion unique d'étudier des cours d'eau clairs et limpides qui, de cascades en rapides, et avec une teneur grandissante en sel, débouchent dans les mangroves de la mer.

Tous les participants pourront plonger au tuba pour observer la mutation de la faune du fleuve et en établir la corrélation avec la teneur en sel respective.

Dans l'eau saumâtre, nous trouverons, entre autres, des monodactylidés et des poissons-globes rares. Plus la teneur en sel sera faible, plus nous verrons de magnifiques stiphodons.

Lorsque le nombre de poissons prédateurs diminue, le nombre de crevettes augmente. Dans n'importe quelle mare d'eau limpide au pied des chutes d'eau, on voit alors déambuler des crevettes Macrobrachium, dont la taille peut atteindre jusqu'à 30 cm.

On trouve aussi des crevettes dans des petits affluents, mais leur fréquence augmente nettement lorsque la présence de gros poissons diminue dans le tronçon du cours d'eau.

Près du fleuve, les terrariophiles trouveront eux aussi leur bonheur : des scarabées irisés qui se câlinent en groupes, de nombreux lézards et de belles araignées constitueront un terrain idéal pour la recherche biotopique sur la terre ferme. Naturellement, nous essaierons aussi de voir le plus grand arthropode terrestre du monde : le crabe de cocotier, que l'on trouve également dans cette région.

La 14e expédition JBL aura lieu en octobre 2019. Le prix du voyage se situera aux alentours de 4800 euros.

Application for the JBL Expedition 2019 to Japan

Pour poser votre candidature à l’expédition, merci de vous inscrire à l’aide de vos données d’accès ou de créer un nouveau profil monJBL.