Algues dans le bassin

Pourquoi les algues sont-elles un problème ? Quelles espèces d’algues trouve-t-on dans le bassin et comment pouvez-vous lutter efficacement et durablement contre les algues ?

Pourquoi les algues sont-elles un problème ?

Les algues font partie intégrante du bassin comme tous les autres organismes aquatiques. Il est impossible de les éviter ou seulement en déployant d’énormes moyens. Tant que la croissance des algues reste faible ou qu'elles ne prennent pas manifestement le dessus, il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Une forte prolifération d’algues a cependant des effets dramatiques sur l’eau. Les algues sont des plantes et produisent de l’oxygène pendant la journée (ce qui est positif). La nuit, la situation s’inverse pourtant et elles consomment de l’oxygène. En cas de très forte invasion d’algues, la teneur en oxygène peut chuter la nuit à des niveaux dangereusement bas et mettre en péril la vie des habitants du bassin de jardin. Il est alors conseillé d'effectuer une aération pendant la nuit.

D’autre part, sous l’action de la lumière (donc, le jour), les algues, comme les plantes aquatiques, consomment aussi du dioxyde de carbone (CO2). Cette consommation peut entraîner le cas échéant une augmentation énorme du pH (indice d’acidité) de l’eau (pH >9), ce qui génère un milieu hostile à la vie. La nuit, comme toutes les autres plantes, elles produisent aussi du dioxyde de carbone, ce qui fait baisser le pH.

Lorsque la teneur de l’eau en CO2 ne suffit plus, les algues sont en mesure de l’extraire de la dureté carbonatée (KH), avec pour conséquence de réduire ce paramètre important de l'eau, ce qui rend aussi le pH instable. Le pH va alors baisser la nuit (généralement jusqu’à 6 environ) et dans la journée, remonter à des valeurs beaucoup trop élevées (plus de 10), ce qui peut causer d'énormes problèmes pour tous les habitants du bassin.

Remarque : une modification d’un palier du pH signifie une multiplication par dix de la quantité de base (le pH augmente) ou de la quantité d’acide (le pH baisse). Une modification de deux paliers multiplie la concentration par cent, une de trois paliers multiplie la concentration par 1000.

Enfin, il faut encore signaler que la dégradation bactérienne des algues mourantes consomme de l’oxygène. Il faut donc effectuer une aération complémentaire de l’eau lorsque les algues meurent d’elles-mêmes ou dans le cadre d’une lutte active.

Ces démarches semblent très compliquées au premier abord, mais pas de panique. En les abordant étape par étape et en les décortiquant en démarches individuelles, ils ne sont pas si difficiles à comprendre ni à maîtriser - c'est promis !

Quelles espèces d'algues trouve-t-on dans un bassin ?

Il existe deux groupes d’algues qui apparaissent généralement dans les bassins de jardin :

  1. les algues filamenteuse, dont la couleur va du vert au brun, qui sont fixées au fond du bassin, sur ses bords, sur les pierres et les plantes ; les algues flottantes qui colorent l’eau en vert.

Les algues filamenteuses et les algues flottantes font partie des algues vertes et leur présence est toujours due à un excédent de nutriments associé à une abondance de lumière. Elles apparaissent donc la plupart du temps au printemps et en été, lorsque le rayonnement du soleil augmente ou qu’il est très fort.

Ceci dit, il y a des corrélations dans le temps qui sont liées à la croissance des plantes aquatiques supérieures. Au début du printemps, lorsque la quantité de lumière augmente, ce sont les algues flottantes qui se développent de préférence, puisqu'elles n'ont pas encore la concurrence des plantes aquatiques pour les nutriments. Une fois terminée l'efflorescence des algues flottantes, la deuxième étape, à la fin du printemps ou en été, fait apparaître les algues filamenteuses aux côtés des plantes aquatiques supérieures parce que la quantité de lumière diffusée sur le fond de l'eau et sur les plantes aquatiques est plus importante. Dans cette loi établie, il n'y a toutefois pas de corrélation à 100 % entre les apparitions des différents groupes d'algues, mais une foule d'interdépendances, notamment aux conditions météorologiques respectives (printemps froid ou chaud).

Les « algues bleues » constituent une autre espèce d’algues. Elles forment des plaques gluantes bleu-vert ou brunâtres (mêlées à des diatomées) sur le fond et les parois du bassin, sur les pierres et également sur les plantes. Les algues bleues ne sont pas des vraies algues, mais en fait des bactéries (cyanobactéries), qui utilisent la lumière comme source d’énergie et constituent donc une sorte d’intermédiaire entre animaux et plantes. Elles apparaissent lorsque l'eau est soumise à une forte pollution et que, par exemple, en cas de pourriture d’une substance organique (feuillage) en cours de dégradation.

Il existe d’autres espèces d’algues dans le bassin de jardin, comme les algues rouges, qui jouent un rôle secondaire et que le détenteur de bassin ne remarque absolument pas la plupart du temps.

Il est encore important de savoir que les algues absorbent d’énormes quantités de nutriments, qu'elles peuvent emmagasiner dans leurs cellules. De nombreuses espèces d’algues peuvent, par exemple, absorber et stocker 100 000 fois la concentration mesurable dans l’eau, certaines jusqu’à 3,8 millions de fois la concentration mesurable. Les algues utilisent ces réserves dans les situations de pénurie de nutriments pour assurer une bonne poursuite de leur croissance. Il n’est donc pas étonnant que l’on observe souvent dans les bassins de jardin des situations où aucun nutriment n’est décelable dans l’eau, mais où pourtant les algues proliférent avec vigueur.

Comment lutter contre les algues dans un bassin ?

Il existe bien sûr des produits JBL anti-algues qui sont exactement adaptés aux différentes espèces et qui combattent les algues avec succès. MAIS : ce ne serait qu’un succès à court terme, car les algues dépérissant sous l'effet du produit anti-algues libèrent les nutriments stockés dans leurs cellules et ceux-ci serviraient de nourriture à la génération d’algues suivante. Pour lutter efficacement et durablement contre les algues, il faut donc procéder en 3 étapes :

  1. stabiliser l’eau pour que le produit anti-algues puisse vraiment agir ; pratiquer une lutte ciblée contre les algues ; fixer les nutriments pour que les algues ne puissent plus repousser.

Pour recevoir un mode d’emploi précis sur la manière dont vous pouvez lutter efficacement contre les algues, nous avons besoin de quelques renseignements sur votre bassin. Jetez donc un œil dans notre Laboratoire pour bassin ! Vous pouvez y calculer le volume exact de votre bassin et vous attaquer aux algues pas à pas.