Problèmes dans l'aquarium

Vous avez des problèmes d’algues ou vos plantes d’aquarium ne poussent pas bien ? L’eau est trouble ou vos poissons sont malades ? Vos paramètres d’eau ne correspondent pas à ce que vous attendez ?

Notre équipe d’experts a fait une analyse approfondie des problèmes rencontrés et vous propose des solutions vraiment efficaces pour votre aquarium.

Turbidité de l'eau et coloration

Deux sortes de turbidité peuvent apparaître : une turbidité verdâtre et une turbidité blanchâtre de l’eau. Ajouté à cela, il y aussi des nuances qui font paraître l’eau brunâtre ou jaunâtre.

Voici nos conseils pour vous :

Turbidité blanchâtre

Des bactéries en sont généralement la cause ou des micro-organismes et le problème disparaît de lui-même au bout d'un ou deux jours. En cas contraire, utiliser un stérilisateur d’eau à UVC (JBL AquaCristal UV-C). La puissance du stérilisateur (nombre de watts) dépend de la capacité en litres de l’aquarium. Mode de fonctionnement : dans le stérilisateur à UVC, l’eau coule relativement lentement le long de rayons ultraviolets germicides. Ces rayons UVC détruisent les germes et les bactéries ainsi que les algues flottantes. Votre turbidité blanchâtre disparaîtra complètement en l’espace de 1 à 3 jours !

Turbidité verdâtre

Elle est due à des algues flottantes qui font paraître l’eau verte. Elle apparaît plus fréquemment dans les bassins de jardin que dans les aquariums. Dans un aquarium, on aura recours à un produit anti-algues (JBL Algol) ou à un stérilisateur d’eau à UV-C (JBL AquaCristal UV-C). La puissance du stérilisateur UV-C (nombre de watts) dépend de la capacité en litres de l’aquarium. Mode de fonctionnement : dans le stérilisateur UV-C l’eau coule relativement lentement devant des rayons UV-C germicides. Ces rayons tuent les algues flottantes.

Coloration jaunâtre

Une coloration est généralement causée par des médicaments (p. ex. coloration bleue) ou par des substances phénoliques produites par différentes voies de dégradation (coloration jaunâtre). L’aide la plus rapide sera celle du charbon actif (JBL CarboMec) dans le système de filtration. Le charbon actif adsorbe les colorants et peut ainsi créer de l’eau claire sans nuance colorée.

Coloration brunâtre

La coloration brunâtre est souvent causée par des acides humiques qui se dégagent, par exemple, de la tourbe ou du bois. Si le recours au charbon actif (JBL CarboMec) ne résout PAS le problème, il faudra soit se faire à la nuance brunâtre (elle n'a aucun effet toxique !), soit retirer le morceau de bois ou essayer avec un autre. Les bois durs (opuwa, mopani) ne teintent pas ou très peu l’eau comparés à des bois plus tendres comme les bois de mangrove ou les bois de tourbières.

Problèmes de plantes d'aquarium

En cas de problèmes avec les plantes d’aquarium, mieux vaut procéder systématiquement. Pour pousser, les plantes ont besoin de lumière, de dioxyde de carbone (CO2), de minéraux et d’oligoéléments, comme par exemple le fer (Fe), ainsi que d’azote sous forme d’ammonium ou de nitrate et par ailleurs de phosphate.

En passant en revue ces composants vitaux dans l’ordre chronologique, les problèmes de croissance des plantes seront certainement résolus. Tout aquariophile devrait savoir qu’une loi biologique s’applique pour la croissance des plantes. Justus von Liebig l’a décrit dès 1828 : cette loi dit que la croissance des plantes est limitée par la ressource proportionnellement la moins disponible (nutriments, eau, lumière, etc.). Cette ressource est également désignée comme « facteur limitant ». La présence d’un tel facteur limitant n’a aucune influence sur la croissance si l’on ajoute une ressource qui est déjà présente en quantité nécessaire. La loi du minimum est, entre autres, une base importante dans la fertilisation (exemple : la plante manque de CO2. Du fait de ce manque, elle ne peut pas pousser suffisamment, même si on lui fournit maintenant de l’engrais et de la lumière en grandes quantités).

Grâce à ce calculateur en ligne, vous pouvez déterminer l’apport idéal de fertilisant pour votre aquarium : ProScape Calculateur d'engrais

N’oubliez pas non plus de vérifier s'il y a des poissons herbivores ou des invertébrés dans l'aquarium. Les Pimélodidés tant appréciés (ancistrus) ne mangent pas seulement des algues, mais aussi des plantes !

Lumière

Les plantes renferment de la chlorophylle grâce à laquelle elles utilisent l’énergie lumineuse pour produire des éléments nutritifs. Le vert des feuilles (chlorophylle) utilise alors tout le spectre visible de la lumière, comme nous le connaissons de l'arc-en-ciel. Les rayons UV et la lumière infrarouge ne sont pas utilisés dans ce processus. Sachant cela, on comprend bien que les plantes peuvent tout à fait bien utiliser aussi la « lumière d'ampoule », mais pourraient produire plus d'énergie si la lumière pouvait fournir toutes les couleurs du spectre au lieu de la lumière typique des ampoules. Les tubes fluorescents utilisés dans les maisons, et qui sont souvent nettement moins chers que les tubes pour aquariums, fournissent eux aussi une lumière utilisable. Mais ici aussi, le fait est que le spectre lumineux a été conçu pour créer une pièce claire et non pas la chlorophylle des plantes. JBL propose dans son programme des tubes fluorescents à spectre complet (tubes JBL SOLAR) qui émettent le spectre lumineux intégral de la lumière du soleil. Mentionnés élogieusement par les spécialistes comme étant le meilleur éclairage d’aquarium, ils ont été choisis par des instituts de recherche comme l’IFM Geomar de Kiel (D) pour simuler la lumière solaire.

En plus de la qualité de la lumière, sa puissance joue aussi un grand rôle. Les plantes vert clair et rougeâtres ont besoin de plus de lumière que les plantes vert foncé. Cette règle générale facilite un peu le choix des plantes pour son propre aquarium. Dans le guide « Plantes d'aquarium » de Christel Kasselmann, vous trouverez un tableau indiquant les besoins de lumière des différentes plantes.

La lumière du jour est plutôt indésirable pour les aquariums, bien qu'en fait elle fournirait une lumière parfaite. Ceci est dû au fait que l’aquarium contient un excès de nutriments et que la grande puissance de la lumière du jour contribuerait à une prolifération d'algues. La lumière du jour offre environ 100 000 lux de puissance lumineuse, alors qu’un tube lumineux T8 ne fournit que 700 lux environ. Un bon réflecteur double le rendement lumineux et les tubes T5 produisent une puissance lumineuse à peu près double de celle des tubes T8 !

Il faut pourtant se souvenir que les aquariums sont souvent sous-éclairés et que nous devrions plutôt, dans la mesure du possible, choisir un couvercle avec le plus grand nombre possible de tubes. Sur le plan de la physique, il est également intéressant de savoir que la puissance lumineuse fournie par 2 tubes de chacun 15 watts est certes arithmétiquement de 30 watts, mais que celle arrivant sur le sol de l’aquarium n’est pourtant pas la même qu’avec un seul tube de 30 watts !

Recommandations

  • N'utilisez que des tubes à spectre complet, comme les JBL SOLAR Tropic ou Nature.
  • Si possible, de préférence 2 tubes au lieu d'un.
  • Les combinaisons de tubes « Tubes à plantes » comme le JBL SOLAR Tropic s'utilisent au-dessus des plantes (donc généralement à l'arrière). Les tubes clairs (p. ex. JBL SOLAR Nature) s'utilisent au-dessus des poissons, à l'avant. Les tubes de couleur comme le JBL SOLAR Color embellissent certes les couleurs des poissons, mais favorisent aussi la croissance des algues en présence de grandes concentrations de nutriments (phosphates et nitrates).

Dioxyde de carbone (CO2)

Le CO2 est LE nutriment de base des plantes et souvent le facteur limitant de la croissance des plantes dans l'aquarium. Le CO2 se forme aussi de manière naturelle dans l'aquarium, p. ex. par des processus de respiration (inspiration d'oxygène et expiration de CO2). Cependant, la quantité de CO2 ne suffit pas pour une bonne croissance des plantes et il est recommandé d'en ajouter à l'aide d'un système de fertilisation au CO2 (comme JBL ProFlora bio80, JBL ProFlora u401 ou JBL ProFlora m601). De nombreuses espèces de plantes, en particulier les plantes rougeâtres, ont besoin d'une forte concentration de CO2 dans l'eau pour pousser. Sans fertilisation au CO2, elles ne peuvent pas être entretenues avec succès.

Recommandation :

Réduisez le mouvement de la surface de l'eau dans l'aquarium pour qu'il ne s'échappe pas trop de CO2 de nouveau. Les diffuseurs d'air sont des tueurs absolus de CO2. Même si votre aquarium est petit, raccordez un système CO2 peu onéreux, comme le JBL ProFlora bio80 et vous verrez comme vos plantes poussent bien mieux ! Pour les aquariums de plus grande taille, les systèmes CO2 rentables sont ceux équipés de bouteilles de gaz CO2 rechargeables, comme le JBL ProFlora m601. Si vous n'avez pas de station de remplissage près de chez vous, vous pouvez aussi choisir un système à usage unique, comme le JBL ProFlora u401.

Fertilisation en minéraux et en oligo-éléments

Par fertilisation des plantes, on entend généralement ajouter un engrais liquide, comme on le fait pour les plantes en pot devant la fenêtre.

La fertilisation des plantes d'aquarium se distingue par trois points essentiels :

  • L'azote (N) vient de l'eau, p. ex. par le biais des excréments des poissons, et ne doit pas être ajouté à l'engrais. Une fertilisation supplémentaire à l'azote n'est utile que dans les aquariums contenant uniquement des plantes ou des invertébrés.
  • Les plantes terrestres prennent le CO2 de l'air, où il est disponible sans limites. Pour nos plantes aquatiques, nous sommes obligés d'utiliser un système de fertilisation au CO2.
  • Les plantes terrestres doivent obtenir du phosphore avec l'engrais. Les plantes aquatiques disposent d'énormes quantités de phosphate dans l'eau et donc, il ne doit être ajouté que dans les aquariums contenant uniquement des plantes ou des invertébrés (JBL NanoFerropol24 Moos).
  • Les plantes aquatiques absorbent leurs nutriments par l'intermédiaire de leurs feuilles et également, quelque soit leur espèce, par les racines. C'est pourquoi un engrais de sol (JBL AquaBasis plus, JBL Les 7 boulettes, JBL Florapol) sera très utile pour les plantes d'aquarium. Un chauffage au sol, comme le JBL ProTemp b, aide, grâce à une circulation de chaleur dans le sol, à entraîner les nutriments de manière régulière vers les racines des plantes.

Mais les nutriments issus de l'engrais de sol sont également épuisés au bout de quelques semaines et doivent être rechargés, comme pour une pile rechargeable. Pour ce faire, on utilisera l'engrais de base liquide JBL Ferropol, qui contient la plupart des oligo-éléments importants pour une croissance parfaite des plantes. Malheureusement, certains oligo-éléments importants sont très sujets à une réaction en présence d'oxygène (comme la rouille du fer) et ne peuvent donc pas être fertilisés « à l'avance » tous les 15 jours. C'est la raison pour laquelle JBL a mis au point un engrais journalier (JBL Ferropol 24) qui ajoute chaque jour les oligo-éléments si sensibles.

Alors que faire ?

Pour une nouvelle installation d'aquarium, le recours à un sol enrichi en nutriments à action prolongée, comme le JBL AquaBasis plus, et à un substrat de sol bénéfique pour les végétaux, comme le JBL Manado, sera utile pour assurer une croissance vigoureuse des plantes. Tous les 15 jours, ajouter de l'engrais de base JBL Ferropol, qui sera complété chaque jour par l'engrais journalier JBL Ferropol 24. Par ailleurs, le kit de test JBL Fer Fe permet parfaitement de vérifier la teneur en engrais dans l'eau.

Résumé :

Faire pousser les plantes n'est absolument pas sorcier ! En vérifiant et corrigeant les points cités dans votre aquarium, vous serez récompensé par une croissance vigoureuse de vos plantes.

Solutions aux problèmes spéciaux

La coloration brunâtre est souvent causée par des acides humiques qui se dégagent, par exemple, de la tourbe ou du bois. Si le recours au charbon actif (JBL CarboMec) ne résout PAS le problème, il faudra soit se faire à la nuance brunâtre (elle n'a aucun effet toxique !), soit retirer le morceau de bois ou essayer avec un autre.

  • Manque de fer (chlorose)


    Le manque de fer peut entraîner une coloration vert clair, jaunâtre, vitreuse ou terne des feuilles. La teneur de consigne en fer (Kit de test Fe) est de 0,05 à 0,2 mg/l. Pour augmenter la teneur en fer, le mieux est d’utiliser du JBL Ferropol. Si vous utilisez déjà un engrais et que le test de fer montre tout de même une carence, elle peut être due aux causes suivantes : votre engrais contient du fer, mais sous une forme (Fe2+) qui est oxydée par l'oxygène de l’eau (qui réagit avec l’oxygène) et qui le rend inutilisable pour les plantes – ou bien votre engrais ne contient pas de fer.

  • Manque de manganèse


    Un apport insuffisant de manganèse par un engrais mal approprié entraîne une coloration jaunâtre des feuilles sur lesquelles, contrairement à la chlorose, seules les nervures restent vertes et ressortent. Utiliser du JBL Ferropol qui, en plus du fer, contient aussi de nombreux autres oligo-éléments, comme le manganèse.

  • Manque de lumière


    Lorsqu’elles manquent de lumière, de nombreuses plantes développent des formes végétales maladives. Elles s'étiolent (longues tiges avec grands écarts entre les feuilles), perdent leurs feuilles inférieures ou dépérissent. Seule une lumière correcte et suffisante (tubes à spectre complet JBL SOLAR) permet de développer la forme végétale naturelle.

  • Manque de CO2


    Lorsqu’elles manquent de gaz carbonique, les plantes (et aussi les algues) prennent le CO2 fixé dans la dureté carbonatée, qui est alors perturbée et chute. Ce processus, appelé décalcification biogène, est visible à la chute de la dureté carbonatée ainsi qu’aux dépôts blanchâtres sur les feuilles des plantes (souvent sur les bords).

  • Pourriture de Crypto


    La pourriture de Cryptocorynes apparaît souvent suite à des changements dans les conditions d’entretien et l’environnement. Pour y remédier, veillez seulement à maintenir les conditions d'entretien et à abaisser le taux de nitrates à un niveau inférieur à 50 mg/l.

  • Quantité de nitrates (teneur en NO3)


    Une teneur en nitrates supérieure à 50 mg/l génère chez de nombreuses plantes une inhibition de la croissance, bien que le nitrate en faibles concentrations fasse fonction de nutriment. Elle peut aussi déclencher une pourriture de Cryptocorynes. Solution : changement d’eau partiel et JBL BioNitrat EX. Les plantes des genres Cabomba, Hygrophila et Limnophila sont par exemple de bonnes consommatrices de nitrates.

  • Manque d'oligo-éléments


    Attention ! Le charbon actif élimine non seulement les restes de médicaments et les colorations de l’eau, mais aussi les minéraux, les oligo-éléments et les vitamines. Le charbon actif ne doit être utilisé dans le filtre qu'en cas exceptionnel !

  • Feuilles perforées ou en dentelle


    Généralement dû au fait qu'elles sont dévorées. Vérifier la présence de poissons et d’invertébrés herbivores.

  • Paramètres d’eau extrêmes et variables


    Les températures extrêmes (< 18 °C ou > 29 °C) tout autant qu’un pH extrême (< 6,5 ou > 8,0) ou des taux extrêmes de dureté (KH < 4° dKH ou > 10 ° dKH) gênent la croissance des plantes. Solution et correction des paramètres d’eau : voir Labo JBL en ligne

  • Utilisation de produits anti-algues


    Les produits anti-algues « durs » entravent considérablement la croissance végétale et peuvent même entraîner la mort des plantes, puisqu’elles sont étroitement apparentées aux algues.

    Solution : en cas de problèmes d’algues, changer pour le produit JBL Algol.

  • Au bout de quelque temps, les plantes pourrissent et se désintègrent


    En fait, certaines plantes très appréciées pour les aquariums ne sont pas des plantes aquatiques submergées, mais des plantes marécageuses qui ne tiennent sous l’eau qu’un certain temps, mais pas durablement ! De nombreuses plantes aquatiques (p. ex. les épées d’eau d’Amazone) sont cultivées « émergées » (au-dessus de l’eau) et commencent par perdre leurs feuilles émergées quand elles passent à une croissance submergée (sous l’eau). Le seul remède ici est d’avoir de la patience ou de n’acheter que des plantes aquatiques submergées.

  • Pourriture et disparition des feuilles dans la partie inférieure


    Vérifier le besoin de place et la plantation ! Les plantes à tige comme la Vallisneria ou la Cabomba sont souvent mal plantées. Retirer le plomb avant de les planter une par une, en laissant un peu d’écart entre les plantes. Les plantes en pots doivent être retirées de leurs pots.

Tests d'eau d'aquarium

Vous avez testé l’eau de votre aquarium et les résultats ne sont pas satisfaisants ? Les tests de l’eau d’aquarium sont la clé des aquariums qui fonctionnent bien ! Cliquez ici pour faire gratuitement une analyse immédiate de vos résultats de test d'eau. Laboratoire en ligne pour analyse d'eau

Ou bien aimeriez-vous avoir des informations détaillées sur les différents paramètres d’eau d’un aquarium ? Alors poursuivez ici.

Dureté de l'eau

La dureté de l’eau est répartie en « dureté totale » (GH) et « dureté carbonatée » (KH). La définition scientifique correcte de ces deux valeurs n'aide pas vraiment le profane : la dureté totale est la somme de tous les métaux alcalino-terreux (p. ex. ions de calcium et de magnésium) dans l’eau et la dureté carbonatée est le total de tous les carbonates et hydrogénocarbonates.

OK ? Exprimé plus simplement, la dureté totale est une mesure pour une certaine teneur en minéraux dans l'eau et la dureté carbonatée indique la stabilité du pH de l’eau. Pour la plupart des aquariophiles et des propriétaires de bassins, la dureté carbonatée est la valeur la plus importante parce qu’elle stabilise le pH (teneur en acide de l’eau). Si le paramètre KH est trop bas (inférieur à 4 ° dKH), le pH varie fortement et peut aussi bien chuter vers le bas (chute de pH / chute d'acide) que s'envoler vers le haut. Les deux peuvent être mortels pour les organismes vivants et il est donc indispensable de contrôler la dureté carbonatée (JBL KH-Test) et de la stabiliser (JBL AquaDur). Normalement, la GH est supérieure à la KH.

Dans certaines eaux tropicales, par exemple dans les lacs Malawi et Tanganyika, la situation est inversée : la dureté carbonatée est supérieure à la dureté totale. Comment cela se fait-il ? Des sources de carbonate de sodium y sont responsables d’une grande teneur en carbonates de sodium qui augmentent certes la dureté carbonatée, mais ne sont pas comptés dans la dureté totale. Pour copier cette situation dans l'aquarium, JBL a créé l'AquaDur Malawi-Tanganjika. Ce sel spécial permet de copier la composition naturelle de l’eau du lac.

Augmenter la dureté de l’eau : pourquoi l’augmenter ? Certains animaux ne se sentent pas bien dans une eau très douce (dureté faible). Si vous ne disposez que d’une eau de robinet avec une dureté faible, une augmentation pourra convenir à l’espèce. Si votre dureté carbonatée est inférieure à 4, vous avez une eau très douce qui renferme un risque de fluctuation du pH. Dans ce cas, il est vivement recommandé d’augmenter la dureté carbonatée.

Augmentation de la dureté totale (GH): le sel de cuisine ne sert à rien ! Il ne contient que du sodium (Na) et du chlorure (Cl). Ces deux substances ne font pas partie de la GH. Normalement, il n’est jamais nécessaire d'augmenter seulement la dureté totale (sans augmenter en même temps la dureté carbonatée). Pour augmenter la GH et la KH dans les mêmes proportions, vous pouvez utiliser AquaDur, un sel spécial de JBL.

Augmentation de la dureté carbonatée (KH) : ici non plus, le sel de cuisine ne sert à rien. Un ajout de bicarbonate de sodium augmente la dureté carbonatée, mais pas la dureté totale. Avec JBL AquaDur, la GH et la KH sont augmentées en même temps dans les mêmes proportions. Le JBL AquaDur Malawi- Tanganjika augmentera plus la KH que la GH. La dureté carbonatée des aquariums peut être entièrement épuisée par des processus biologiques. Ceci est dû au fait que les plantes aquatiques (et donc également les algues !) prélèvent le CO2 vital de la dureté carbonatée si l'eau ne contient pas assez de CO2 libre. Ce prélèvement entraîne une chute drastique de la dureté carbonatée. On appelle ce processus la « décalcification biogène ». Les matériaux calcaires (sable corallien, coquilles de moules, marbre, squelettes de coraux, etc.) n’augmentent la dureté que lorsque le pH de l’eau est inférieur à 7. C’est alors seulement qu’il y a suffisamment d’acidité dans l’eau pour dissoudre ces matériaux. Avec des valeurs alcalines du pH (supérieur à 7,0), il ne se passera rien.

Diminuer la dureté de l’eau : pourquoi la diminuer ? De nombreux occupants d’aquariums viennent de régions d'eau douce, comme l'Amazonie ou le Rio Negro. Pour une maintenance adaptée à ces espèces, il est recommandé de réduire la dureté de l’eau. MAIS : au lieu de manipuler les paramètres d’eau à tout-va, il est souvent nettement plus utile de faire régulièrement un renouvellement d’eau partiel. De nombreuses plantes aquatiques proviennent également d’eaux plutôt douces que dures. Les bassins de jardin présentent plutôt une eau trop douce, car la teneur en minéraux y a été diluée par l'eau de pluie. Diminution de la dureté : dans les régions où l’eau du robinet est dure, une réduction de la dureté de l’eau peut être très utile pour une maintenance adaptée des invertébrés, des poissons et des plantes. Avec un purificateur d’eau par osmose inverse (osmoseur JBL Osmose 120), il est très facile de réaliser un tel adoucissement. L’appareil est raccordé au robinet d’eau et filtre 95 % de tous les agents formateurs de dureté (ainsi que les substances nocives) de l’eau du robinet. L’ajout de produits réducteurs de pH (p. ex. JBL pH-Minus) entraîne une réduction de la dureté carbonatée, mais doit être utilisé avec prudence. L’ajout d’un réducteur de pH ne doit être réalisé que prudemment, par toutes petites étapes, surveillées en permanence avec des tests KH et pH. Si la dureté carbonatée est inférieure à 4, il faudra renoncer à cette méthode ! Bien entendu, un changement d’eau ne servira à quelque chose que si l’eau du robinet est moins dure que l’eau de l’aquarium.

Composés d’azote (ammonium, nitrite, nitrate)

Lorsque les composés d’azote produits dans l’aquarium sont présents en certaines quantités, ils peuvent entraîner des problèmes ou même la mort des animaux. Il faut donc mesurer régulièrement l’ammonium (NH4) / l’ammoniac (NH3), le nitrite (NO2) et le nitrate (NO3). Pour ce faire, des tests d’eau faciles d’emploi et très précis sont disponibles (kits Test JBL) ou même des coffrets de test complets (JBL TestLab). On parle souvent du « cycle de l’azote » au cours duquel chacune des substances évoquées est dégradée et transformée en la suivante. Ces processus de dégradation ont principalement lieu dans le système de filtres (et le sol de l’aquarium). Les protéines y sont dégradées et transformées en ammonium par des bactéries (ou en ammoniac toxique lorsque le pH est supérieur à 6,0). Celui-ci est ensuite transformé par des bactéries en nitrite toxique et celui-ci, à son tour, en nitrate non toxique mais favorisant le développement des algues.

Les aquariums neufs ne contiennent pas encore suffisamment de bactéries pour ces processus de dégradation. C’est pourquoi ils auront besoin de l’aide de starters activateurs de bactéries (JBL Denitrol, JBL Filterstart, JBL FilterBoost). Un délai d’attente avant d'y introduire les animaux ne peut aider que dans certaines limites, car les bactéries présentes ne se multiplient suffisamment que si elles ont une offre de nutriments.

Ammonium (NH4) / Ammoniac (NH3): c’est le premier maillon dans la chaîne de dégradation de l’azote. L’ammonium est excrété directement par les branchies des poissons ou transformé par des bactéries à partie de protéines. L’ammonium (NH4) n’est pas toxique, mais de grandes concentrations d’ammonium dans l’eau gênent l’expiration de l’ammonium hors des branchies des poissons. Lorsque le pH est supérieur à 6,0, une partie de l’ammonium non toxique est transformé en ammoniac toxique (voir tableau XX). Normalement, l’ammonium constitué est assez rapidement traité par des bactéries et transformé en nitrite puis en nitrate. Si de l’ammonium est décelable dans l’eau, c’est le signe que le processus de dégradation bactérienne est perturbé. Soit les bactéries nécessaires à ce processus ne sont pas encore suffisantes (aquarium neuf), soit elles ont été perturbées (médicaments, ajout de sel, stérilisateur d’eau à UV-C).

Réduire la teneur en ammonium / ammoniac : en cas d’empoisonnement à l’ammoniaque (les poissons ont des mouvements désordonnés, halètent à la surface), une des premières mesures de secours possible est de réduire immédiatement le pH, car l'ammoniac toxique se retransformera tout de suite en ammonium non toxique. D’autres mesures devront cependant être prises ensuite pour maîtriser le problème. Notamment un renouvellement de l’eau et l’ajout d’un activateur de bactéries (JBL Denitrol, JBL Filterstart, JBL FilterBoost). D’autre part, JBL propose dans son programme un matériel de filtration qui absorbe directement l’ammonium et l’élimine donc de l’eau (JBL AmmoEX). Augmenter la teneur en ammonium / ammoniac : jamais nécessaire et même absurde.

Le nitrite (NO2) : comme l'ammoniac, les nitrites sont extrêmement toxiques. Ils bloquent le transport de l’oxygène dans le sang (chez nous aussi) et entraînent une asphyxie interne. Le test JBL Nitrite ne devrait jamais détecter de nitrite dans l’aquarium parce que normalement, une fois constitué, il est immédiatement transformé en nitrate non toxique par des bactéries. La détection de nitrites indique que l’activité bactérienne est perturbée ou que les bactéries ne parviennent pas à maîtriser la quantité de substances polluantes produite.

On peut en déduire qu’il faut vérifier la maintenance. Les poissons ont-ils eu trop de nourriture ? Les renouvellements d’eau sont-ils insuffisants ? Des médicaments antibactériens ont-ils été ajoutés à l’eau ? A-t-on ajouté du sel (le sel tue les bactéries) ? Cas particulier : dans les aquariums récemment installés, les nitrites augmentent parce que les bactéries ne se sont pas encore développées correctement. Le recours à un starter activateur de bactéries (JBL Denitrol, JBL FilterStart) sera un bon moyen d’y remédier, tout comme une introduction progressive des occupants. Ne jamais mettre tous les nouveaux poissons en même temps dans l’aquarium, mais peu à peu, avec un décalage dans le temps. De cette manière, les bactéries s'adaptent à la quantité croissante de polluants. L'utilisation de JBL BioNitrat EX génère la dégradation du nitrate en passant par l’étape intermédiaire des nitrites. Donner trop de JBL BioNitrat EX en une fois pourrait déclencher une augmentation de courte durée des nitrites.

Réduire la teneur en nitrite : effectuer immédiatement un changement partiel de l'eau (50 %), donner moins de nourriture, effectuer des renouvellements d'eau partiels réguliers (30 % tous les 15 jours), aspirer régulièrement le fond de l'aquarium avec une cloche à vase (JBL AquaEX, JBL Aqua In-Out), ajouter des bactéries (JBL Denitrol, JBL FilterStart). Augmenter la teneur en nitrites : jamais nécessaire et serait dangereux.

Nitrate (NO3) : le nitrate est formé lors de la dégradation de l’azote dans des conditions aérobies (riches en oxygène) par des bactéries Nitrobacter à partir du nitrite. Il est dégradé dans des conditions anaérobies (sans oxygène) en gaz azote (N2), dioxyde de carbone (CO2) et eau (H2O). Le nitrate n’est lui-même pas toxique contrairement au nitrite, mais il inhibe la croissance des poissons (en particulier des alevins). Un taux élevé en nitrates limite aussi la croissance de nombreuses plantes. Le problème principal que pose le nitrate est qu’il favorise le développement des algues. Les taux de nitrate ne devront donc jamais dépasser les chiffres recommandés (50 mg/l).

Réduire la teneur en nitrate : un renouvellement régulier de l’eau permettra d’éviter un taux élevé de nitrate à condition que l'eau du robinet ne contienne pas déjà trop de nitrates. Il est donc impératif de vérifier les paramètres de l'eau du robinet. À l’aide d’un purificateur d’eau par osmose inverse (JBL Osmose 120), il est possible d’éliminer jusqu’à 50 % du nitrate contenu dans l’eau du robinet. En utilisant du JBL Nitrat EX, il est possible d’éliminer le nitrate de l’eau du robinet et de l’eau de l’aquarium. Le JBL Nitrat EX contient des résines synthétiques qui extraient le nitrate de l’eau qui traverse le filtre. Après épuisement de la capacité d’échange, il peut être régénéré facilement et rapidement avec du gros sel. Pour l’utilisation à long terme en filtre, JBL a mis au point le produit JBL BioNitrat EX. Cette masse filtrante spéciale contient un substrat qui est colonisé par des bactéries dénitrifiantes. Il est entouré de sachets spéciaux en filet qui diminuent le passage d’eau de manière à réduire la teneur en oxygène à l’intérieur des sachets. Les bactéries vivant sur le substrat contenant du carbone doivent maintenant scinder le nitrate pour parvenir jusqu’à l’oxygène qu’il contient. Ce processus va donc permettre à longue échéance (environ 6 mois) d’éliminer le nitrate de l’eau de manière biologique, sans effets secondaires.

Si vous voulez éliminer non seulement les nitrates, mais en même temps les nitrites et les phosphates, vous trouverez avec le JBL ClearMec le produit filtrant qui vous convient. Augmenter la teneur en nitrate : dans la plupart des aquariums, une augmentation du taux de nitrate n'a pas de sens. On n’ajoutera de l’azote uniquement en cas exceptionnel : dans les aquariums n’abritant que des plantes et dans les aquariums à crevettes où l’on distribue peu de nourriture, il peut se produire un manque d’azote pour les plantes. Pour ces cas spéciaux, JBL propose un fertilisant spécial (JBL NanoFerropol24 Moos) qui contient de l’azote, mais aussi du phosphore et du potassium.

Phosphate

Phosphate (PO4) : les phosphates, comme les nitrates (NO3) sont d'abord des engrais de plantes, mais exercent malheureusement aussi une action stimulante sur la croissance des algues. Dans les aquariums normalement ou très peuplés de poissons, ils sont souvent présents en une telle concentration qu’ils deviennent excessifs et favorisent la croissance des algues. Seuls les aquariums sans poissons ou très peu peuplés (p. ex. aquascaping) présentent un manque de nitrates et de phosphates et ceux-ci doivent donc être ajoutés (engrais ternaires JBL ProScape NPK). Quasiment tous les aliments pour poissons contiennent du phosphate, nécessaire aussi pour la charpente osseuse des poissons. Bon nombre d’aliments contiennent pourtant trop de phosphates, car ils sont fabriqués avec de la farine de poisson bon marché. JBL n’utilise pas de farine de poisson, mais des protéines de grande qualité issues de filets de poissons, auxquelles il ajoute ensuite une quantité équilibrée de minéraux (teneur en cendres), pour une croissance saine des poissons. L’important pour l’aquariophile est de bien choisir la quantité de nourriture pour éviter le gavage et la charge en phosphates qui en résulterait.

Prudence avec la nourriture surgelée ! La plupart des aliments surgelés sont de vraies mines à phosphates ! Une fois morts, les éléments végétaux et les algues rejettent la quantité de phosphate fixée pendant leur croissance et doivent donc être retirés de l’eau. Les fertilisants pour plantes aquatiques, les masses filtrantes et les additifs pour eau tels que les extraits de tourbe ne doivent en aucun cas contenir des phosphates. Vérifiez les produits que vous employez. Les produits JBL sont garantis sans phosphates. Un renouvellement régulier de l’eau est certainement l’une des meilleurs mesures contre un taux élevé de phosphates si l’eau du robinet de contient pas elle-même des phosphates.

Vérifiez l’eau de votre robinet avant de l’utiliser. Les phosphates réagissent assez vite aux minéraux dans l’eau et se déposent (sédimentation). Il sera donc utile d'utiliser régulièrement une cloche à vase (nettoyeur de fond) lors du renouvellement partiel de l’eau et également de nettoyer le filtre, car de grandes quantités de phosphates se trouvent dans les boues de filtration.

Réduire le taux de phosphate : en plus des mesures déjà évoquées, le phosphate peut être éliminé de manière simple, rapide et sûre avec la masse filtrante spéciale JBL PhosEX ultra. Si vous désirez éliminer non seulement le phosphate, mais aussi le nitrite et le nitrate, nous recommandons l’emploi de la masse filtrante spéciale JBL ClearMec plus.

Augmenter le taux de phosphate : dans la plupart des aquariums et dans tous les bassins de jardin, une augmentation du taux de phosphate n’a aucun sens. On ajoutera du phosphore uniquement dans des cas exceptionnels : dans les aquariums ne contenant que des plantes et dans les aquariums à crevettes où l’on distribue peu de nourriture, il peut se produire un manque de phosphate pour les plantes. Pour ces cas précis, JBL propose des engrais spéciaux (BL ProScape NPK Macroelements, JBL ProScape P Macroelements, JBL NanoFerropol 24 Moos).

Teneur en sel

Le terme de salinité (teneur en sel) est aussi déterminant pour l’eau douce que pour l’eau de mer. Dans l’eau de mer, la teneur en sel peut être facilement mesurée avec un densimètre ou un réfractomètre. La mesure au moyen d’un conductimètre n’est pas fiable parce que la composition du sel exerce une influence sur la conductivité de l’eau.

La salinité des océans varie beaucoup (p. ex. plus élevée dans la Mer Rouge que dans le Pacifique) et est importante pour le bien-être des animaux. Dans l’eau douce, on ajoute souvent du sel à des fins thérapeutiques, pour agir contre des bactéries ou des parasites. La teneur en sel est alors paramètrée par le moyen du dosage. A ce propos, il faut cesser le plus vite possible d'ajouter du sel dans l’eau douce, car ni les bactéries filtrantes utiles, ni les plantes aquatiques ne le supportent.

De nombreux aquariophiles mesurent la conductivité de leur eau à l’aide d’un conductimètre (affichage en µS/cm ou mS/cm). Ils peuvent ainsi vérifier si la conductance a changé par rapport à l’eau initiale. Si, par exemple, l’eau du robinet a une conductivité de 500 µS/cm et l’eau de l’aquarium une conductivité plus élevée, par exemple de 900 µS/cm, ce chiffre plus élevé indique un apport direct de sel ou un enrichissement en substances polluantes. La conductivité peut donc être un indicateur pour la qualité de l’eau ou pour la nécessité d’un changement d’eau. Les amateurs de discus entretenant leurs poissons par exemple en eau douce, donc à très faible conductivité, ajouteront du sel spécial (JBL Aquadur) à l’eau osmosée qu’ils utilisent, jusqu’à ce qu’elle ait atteint la conductance souhaitée, par exemple 50 µS/cm.

Augmenter la teneur en sel : ajout de sel marin (dans l’eau de mer), de JBL EktolCristal ou de JBL Aquadur (dans l'eau douce).

Diminuer la teneur en sel : en eau de mer par l’apport d’eau du robinet ou d’eau osmosée. En eau douce par l’apport d’eau osmosée.

Oxygène

L’oxygène est l’élixir de vie de la plupart des organismes vivant dans l’eau et donc très important. Plus l’eau est chaude, moins l’oxygène peut se dissoudre dans l’eau. En été, une aération supplémentaire de l’eau peut donc être pertinente et nécessaire. Lorsque la teneur en oxygène est trop faible, la capacité des bactéries à dégrader les polluants chute et à un niveau inférieur à 2mg/l, les poissons sont en manque d'oxygène.

Un fait important à savoir est que les plantes, si elles produisent de l’oxygène sous l’influence de la lumière, en consomment aussi dans l’obscurité. Il est donc utile d’aérer l’eau la nuit en cas de forte croissance de plantes ou d’algues. Il est faux de dire que de fortes teneurs en dioxyde de carbone causent en même temps des teneurs faibles en oxygène. Ces deux gaz peuvent se trouver l'un à côté de l'autre au seuil de saturation. Il arrive cependant souvent qu’un enrichissement en oxygène par le biais d’un mouvement de la surface (brassage, bulleur, spray-bar, etc.) fait s’échapper beaucoup de dioxyde de carbone (CO2). Si les plantes bénéficient d’un apport de dioxyde de carbone via un système de fertilisation au CO2, la teneur en CO2 de l’eau augmente et la teneur en oxygène augmente en même temps puisque les plantes produisent de l’oxygène lors de l’assimilation.

Augmenter la teneur en oxygène : la teneur en oxygène dans l’eau est assurée par un mouvement normal de l’eau en surface. Pour les aquariums de hauteur supérieure à la moyenne et qui donc présentent souvent une surface réduite par rapport au volume d’eau, il pourra être nécessaire d’effectuer une aération supplémentaire de l’eau ou de générer des mouvements plus forts en surface (p. ex. avec des buses à jet d'eau). Les comprimés d’oxygène (p. ex. JBL OxyTabs) ne sont pas appropriés pour une alimentation en oxygène sur le long terme. Dans les aquariums sans plantes, un apport supplémentaire d’oxygène avec des diffuseurs d’air peut également être utile. Pour une bonne croissance végétale dans les aquariums plantés, une aération au moyen de diffuseurs ou d’un fort mouvement de l’eau en surface n’est pas intéressante car le dioxyde de carbone (CO2) nécessaire à la croissance va de nouveau s'échapper.

Calcium et magnésium (uniquement en eau de mer)

Calcium (Ca) / Magnésium (Mg) – Le calcium est un élément de la dureté totale (GH) et peut être testé aussi bien en eau de mer que dans l’eau douce. Du fait des quantités très différentes rencontrées en eau douce et en eau de mer, il est nécessaire de faire différents tests. Dans les aquariums marins, la teneur en calcium et en magnésium revêt une grande importance pour l'entretien des invertébrés et des algues rouges calcaires (Rhodophycées). Dans l'eau douce, la teneur en magnésium est un facteur décisif pour un entretien réussi des plantes.

Augmenter le calcium : dans l’eau de mer, il existe plusieurs possibilités d’augmenter la teneur en calcium de l’eau :

1) JBL CalciuMarin : ce produit est idéal pour augmenter facilement et de manière sûre la teneur en calcium et sans complication technique ni grand frais. Une boîte de JBL CalciuMarin contient 2 sachets, dont le contenu est versé dans l’aquarium suivant le mode d’emploi à deux endroits écartés le plus possible l’un de l’autre et avec un léger décalage dans le temps. Il se produit alors une réaction des deux composants dans l’eau de l’aquarium. Le chlorure de calcium et le chlorure de strontium (sachet n° 1) réagissent avec l'hydrogénocarbonate de sodium (sachet n° 2) pour se transformer en bicarbonate de calcium, en bicarbonate de strontium et en chlorure de sodium inoffensif. Ce procédé est connu en aquariophilie marine sous le nom de « méthode Balling ».

2) Réacteur à calcaire : un réacteur à calcaire (RAC) est un récipient dans lequel se trouve des matières calcaires (carbonate de calcium, débris de coraux, grenaille de marbre). L’eau de mer qui le traverse est enrichie avec du dioxyde de carbone (CO2), ce qui entraîne une chute du pH et une lente dissolution des matières calcaires dans l’eau. Des hydrogénocarbonates (KH) et du calcium (Ca) sont de ce fait dissous dans l'eau et ajoutés goutte à goutte à l'eau de l'aquarium. Les réacteurs à calcaire fonctionnent donc toujours en corrélation avec des systèmes de CO2. JBL propose tous les composants nécessaires à cet effet : bouteilles de CO2 de 500 g ou de 2 kg, détendeur, électrovanne et appareil de réglage du pH.

3) Eau de chaux : on entend par eau de chaux une solution saturée d’hydroxyde de calcium (CaOH) qui est ajoutée goutte à goutte à l’eau de l’aquarium. Par sa part en hydroxyde (-OH), elle augmente le pH de l'eau de mer et lui ajoute du calcium. Elle ne contient pas d'agents formateurs de dureté carbonatée (HCO3), bien qu’elle présente une dureté carbonatée d’environ 12 à 15. Cette erreur de tous les tests de KH est due aux ions OH.

En aquariophilie marine, la tendance n’est pourtant plus à l’eau de chaux, mais aux réacteurs à calcaire et aux préparations professionnelles, comme le JBL CalciuMarin.

Magnésium (Mg) : le magnésium est un élément de la dureté totale (GH) de l’eau et peut être testé aussi bien en eau de mer que dans l’eau douce. Du fait des quantités très différentes rencontrées en eau douce et en eau de mer, il est nécessaire de faire différents tests. Dans les aquariums marins, la teneur en magnésium revêt une grande importance pour l'entretien des invertébrés et tout spécialement pour une belle croissance des algues rouges calcaires (Rhodophycées). Dans l'eau douce, la teneur en magnésium est un facteur décisif pour un entretien réussi des plantes. Des teneurs trop élevées en magnésium sont inappropriées, car l'eau n’a qu'une capacité limitée d’absorption des minéraux et des sels. Si cette capacité d’absorption est occupée par des teneurs trop élevées en magnésium, d’autres minéraux importants ne seront pas dissous en quantité suffisante ou sédimenteront. Augmenter la teneur en magnésium : dans l'eau de mer, l'ajout de JBL MagnesiuMarin (préparation liquide) et dans l'eau douce de JBL ProScape Mg Macroelements, permet d'obtenir n’importe quelle teneur en magnésium souhaitée rapidement, simplement et sûrement.

Niveau de pH

Le niveau de pH indique la teneur acido-basique de l’eau. Plus l’eau contient de l’acidité (plus elle est acide), plus le pH est bas. Moins l’eau contient de l’acidité ou plus elle contient de base (plus elle est alcaline), plus le pH est élevé. Lorsque le pH est inférieur au pH recommandé, les occupants de l’aquarium n'ont plus des conditions de vie optimales et l’activité bactérienne filtrante diminue ou s’arrête même pratiquement quand le pH est inférieur à 6. Il faut donc augmenter le pH à la valeur recommandée. Le pH est une valeur logarithmique, c.-à-d. qu’une réduction du pH de 8 à 7 signifie une multiplication par dix de la teneur en acidité et de 8 à 6, une multiplication par cent de la teneur en acidité !

Augmenter le niveau de pH : vérifiez en premier si la dureté carbonatée (KH) correspond à la valeur recommandée. Avant de manipuler le pH (relever ou abaisser), la KH doit absolument être amenée à la valeur recommandée (voir chapitre KH) ! La plupart du temps, le pH se régule de lui-même au niveau souhaité. S’il faut tout de même le relever, on pourra ajouter à cet effet du JBL-Plus (élévateur de pH liquide).

Réduire le niveau de pH : vérifiez en premier si la dureté carbonatée (KH) correspond à la valeur recommandée. Avant de manipuler le pH (relever ou abaisser), la KH doit absolument être amenée à la valeur recommandée (voir chapitre KH) !

La plupart du temps, le pH se régule de lui-même au niveau souhaité. S’il faut tout de même abaisser le pH, il y aura trois possibilités :

1) en ajoutant du JBL pH-Minus (liquide réducteur de pH), le pH pourra être abaissé par étapes. Mais la dureté carbonatée sera aussi abaissée en même temps.

2) par un apport de CO2 dosé (dioxyde de carbone) : il ne fertilise pas seulement les plantes, il abaisse aussi le pH. Une partie du CO2 réagit avec l’eau pour se transformer en acide carbonique (H2CO3) qui, comme tous les acides, fait baisser le pH. Pour les aquariums de 30 à 160 litres, nous recommandons le système JBL ProFlora BioCO2. Pour les aquariums de 60 à 1 000 litres, les systèmes JBL ProFlora u ou m.

3) Le JBL TorMec (comprimés de tourbe active) utilisé comme élément de la masse filtrante peut faire baisser un peu le pH. Les comprimés de tourbe active de JBL contiennent environ 25 % d’acides humiques qui ont une action réductrice sur le pH. D’autre part, il s’ensuite un léger adoucissement de l’eau.

Les maladies des poissons d’aquarium

Vos poissons d’aquarium sont-ils malades ? Quels symptômes de maladie présentent vos poissons d’aquarium ? Voulez-vous diagnostiquer les maladies des poissons d’aquarium ?

Ici, vous pouvez parcourir des photos pour diagnostiquer les maladies de vos poissons d’aquarium. Dans la prochaine étape, nous vous montrons comment lutter rapidement et sûrement contre cette maladie et comment la prévenir à l'avenir.

Vers Hôpital en ligne

Informations générales

Environ 90 % des maladies des poissons sont dues à un affaiblissement du système immunitaire des poissons. L’utilisation de médicaments pourra donc combattre l’agent pathogène, mais généralement pas éliminer l'origine de la maladie. Il est donc très important de la déterminer. Dans la plupart des cas, l'origine de la maladie peut être trouvée dans les domaines suivants :

Nouveaux poissons : même si les poissons récemment achetés ne présentent aucun signe visible de maladie, ils peuvent cependant être porteurs de parasites ou de bactéries pathogènes. Il arrive souvent que ces nouveaux germes de maladie soient inconnus des poissons occupant jusqu'ici l'aquarium et que donc, ils n'ont développé aucune défense immunitaire à leur encontre. Cette situation fait penser à la conquête de l’Amérique du Sud par les Espagnols qui, avec les virus grippaux apportés dans leurs bagages, ont anéanti des parts entières de population dans la jungle ! N’accusez donc pas tout de suite le commerçant qui vous les a vendus !

La nourriture périmée (paquet ouvert depuis plus de trois mois). La teneur en vitamines est alors bien trop faible. Les poissons ne peuvent plus développer leur capital défense.

Lorsque les premiers signes d’une maladie apparaissent, il faut agir IMMÉDIATEMENT. La plupart du temps, les aquariophiles attendent trop longtemps. Exemple : un « petit point » visible doit déjà inciter à commencer un traitement. Si vous attendez, ce petit point (maladie des points blancs) peut se détacher du poisson, tomber dans le fond du bac et, après avoir formé un kyste, engendrer quelque 1000 nouveaux parasites qui augmenteront alors la pression infectieuse sur tous les occupants de l'aquarium.