Photographier son aquarium et ses poissons : plus facile qu’on ne le pense !

Un appareil photo reflex équipé de deux flashs externes rend d'excellents services dans la photographie d'aquariums.

Un concours de photos a été à l'origine de cette story : les photos d’aquariums reçues allaient de l’horrible à l’horriblissime. Flash en plein milieu de la vitre, poissons flous et reflet du propriétaire en slip dans la vitre de l’aquarium, au lieu de jolis poissons dans un bel aquarium. Dans un concours de photos de chiens, tout avait bien marché. Les photos montraient les toutous dans toutes les poses imaginables, souvent sans doute involontairement drôles, mais qui représentaient pour les auteurs des moments forts de leur vie de propriétaire de chien.

Le problème principal, ce sont les vitres de l’aquarium.

Pour beaucoup, le plus grand obstacle à franchir, ce sont les reflets du flash dans la vitre de l’aquarium.

Absolument tout le monde peut faire de belles photos d'aquariums, de poissons ou d'invertébrés, à condition de respecter quelques règles de base. Faire une photographie plein cadre de la tête d'une crevette reste une autre affaire.

Que vous preniez des photos avec un portable, un appareil photo simple ou un reflex – quelques règles s’appliquent à tous les types d’appareils. Du fait de la faible quantité de lumière fournie par l’éclairage de l’aquarium (env. 1000 lux contre 100 000 lux à midi dans la nature), tous les appareils photo vont augmenter le temps de pose pour laisser suffisamment de lumière atteindre le capteur. Ceci a toutefois pour conséquence que les mouvements ne sont pas figés, certains poissons deviennent flous et toute la prise de vue bouge (ce qui d’ailleurs n’est pas la même chose). Pour éviter le flou de mouvement et un temps de pose inférieur à 1/80 s, on peut placer l’appareil photo sur un support ferme ou utiliser un trépied. La plupart des gens compensent le manque de lumière en augmentant la sensibilité, ce que l’on peut faire par le biais du réglage ISO. Plus la valeur ISO est élevée, moins il faut de lumière pour prendre une photo. C’est déjà bien, mais il y a un énorme inconvénient : selon la qualité de l’appareil photo, la qualité de l’image diminue au fur et à mesure que la valeur ISO augmente. En règle générale, l’ISO idéal est celui qui est le plus bas possible (ISO 100-200). Les valeurs ISO de 800 à 2000 et plus ne sont en fait utilisables que par des appareils photo ultra sophistiqués. Mais qui dispose d’appareils photo à 6000 euros pièce ? Dans les exemples de photos, vous pouvez nettement voir comment le « grain » des images augmente lorsque les valeurs ISO sont élevées. Sur les téléphones portables et les appareils photo très simples, il n’est malheureusement pas possible de régler la valeur ISO. On est obligé de faire avec ce que l’appareil choisit de lui-même. C’est exactement là que commencent les avantages des « vrais » appareils photo par rapport aux téléphones, qui peuvent produire des photos vraiment parfaites, à condition que les conditions de lumière sont bonnes.

Les traces de calcaire et la saleté sur les vitres frontales sont faciles à éviter par un nettoyage préalable.

La lumière

Pour optimiser la situation lumineuse, on peut s’aider d’un flash. Mais si vous vous placez devant un aquarium et que vous prenez une photo au flash devant la vitre avant, vous verrez aussi le flash sur la photo. Cours de physique de 6ème : l’angle d’incidence (de la lumière) est égal à l’angle de réflexion. Dès que vous vous décalez un peu sur le côté, les angles changent et le flash N'EST PLUS visible dans la vitre frontale. À l’aide d’une lampe de poche, vous pouvez parfaitement vérifier dans quelle position le flash ne sera plus visible sur l’image. Tant que vous voyez la lampe dans l’image (à travers le viseur ou sur l’écran), vous y verrez également le flash. Bien sûr, la position latérale a aussi un inconvénient : plus vous photographiez de côté à travers une vitre, plus vous allez obtenir malheureusement des distorsions optiques. Pour une photo globale de l’aquarium, ce n’est pas encore un problème, mais pour les photos de détails d'animaux dans l'aquarium, les distorsions seront très nettes.

Il est difficile de photographier tout un banc de poissons. D'une part, tous les poissons sont toujours en mouvement et, d'autre part, ils sont répartis à différentes profondeurs de l'aquarium, avec différents écarts.
Voici une très bonne démonstration de la manière dont plusieurs flashs externes peuvent éclairer l’aquarium du haut.

Ceux qui possèdent un appareil photo reflex ont la possibilité de découpler un flash externe de l’appareil photo, à l’aide d’un câble ou d’un déclencheur à distance infrarouge, et de le positionner de manière à ce que l'éclair du flash ne se reflète plus dans la vitre, même si l’appareil photo est devant, face à la vitre. Une solution géniale pour tous ceux qui ont trois mains : une pour le flash, une pour l’appareil photo et une sur l’objectif pour faire la mise au point manuelle, car l’autofocus peut parfois vous rendre fou lorsqu’il essaie de faire la mise au point sur un poisson-zèbre nageant à la vitesse de la lumière dans un aquarium moyennement éclairé. Il existe une solution peu coûteuse et pratique sous forme d’un petit rail de flash que l’on fixe sous le boîtier de l’appareil photo sur le filetage de connexion de trépied, et qui maintient le flash dans la bonne position. S’il vous reste un peu d’argent, vous investirez dans un deuxième flash pour que les animaux soient éclairés de manière uniforme. Deux flashs présentent encore un autre avantage : chaque flash n’a besoin d’émettre que la moitié de sa puissance, ce qui fait que les matières en suspension dans l’eau seront moins éclairées, par exemple. Avec deux flashs, le déclenchement par câble n’est pas possible, la seule solution est le déclenchement à distance par infrarouge. Autre avantage de l’infrarouge : les flashs peuvent également être positionnés à plusieurs mètres de l’appareil photo. Un câble serait trop court. De cette manière, les flashs peuvent être placés en hauteur, sur la galerie de l’aquarium, et éclairent l’aquarium du dessus d’une manière plutôt uniforme. De nombreux flashs sont équipés d’un diffuseur qui se rabat devant le réflecteur. Utilisez le diffuseur : la lumière émise par le flash sera plus douce et ne formera pas d’ombres trop dures.

À gauche : pour comparaison, photographie une fois avec ouverture f/2,8 (à gauche) et ensuite avec ouverture f/32 (à droite).
À gauche : pour comparaison, photographie une fois avec ouverture f/2,8 (à gauche) et ensuite avec ouverture f/32 (à droite).
À gauche : prise de vue rapprochée d’une crevette pour comparaison avec ouverture f/2,8 (à gauche) et ouverture f/32 (à droite).
À gauche : prise de vue rapprochée d’une crevette pour comparaison avec ouverture f/2,8 (à gauche) et ouverture f/32 (à droite).

Reflets et saletés

Les reflets et la saleté sur la vitre frontale restent tout de même souvent un problème. La vitre frontale doit être soigneusement nettoyée et ne présenter aucune trace ni coulure avant de prendre les premières photos. Rien n’est plus contrariant qu’une superbe photo rendue inutilisable par des barbouillages sur la vitre. Les reflets de l’appareil photo ou du photographe dans la vitre de l’aquarium ne sont pas non plus forcément souhaitables. Ce serait juste une bonne idée pour faire un selfie. Des vêtements noirs ou, mieux encore, un tissu noir avec un trou pour l'objectif : voilà une solution idéale pour éviter, entre autres, les reflets de la pièce environnante dans la vitre de l'aquarium. Je reconnais que ça sent le gros boulot, mais c’est parfois incontournable. Dans l’aquarium de Berlin, par exemple, on voit toujours se refléter les aquariums d'en face dans la vitre frontale. Le seul et unique moyen de l’éviter est bien d'avoir un assistant et un tissu noir.

Les écailles de poissons peuvent renvoyer la lumière comme un miroir. Le recours à la correction du flash en moins aidera dans ce cas.

Le filtre polarisant

Vissé sur le filetage de l’objectif, un filtre polarisant permet également d’atténuer les reflets sur les surfaces réfléchissantes. Toutefois, ces filtres sont assez coûteux, absorbent un peu de lumière et ne résolvent pas à 100 % les problèmes de réflexion. Mais ils sont tout de même une aide précieuse !

La profondeur de champ

Un poisson se trouvant perpendiculairement à l’appareil photo ne va paraître net que devant en raison du problème de profondeur de champ.

Si vous utilisez un flash, vous avez maintenant suffisamment de lumière disponible et probablement plus aucun flou de mouvement ni de flou de bougé. Mais l’avantage principal réside dans une meilleure profondeur de champ. La profondeur de champ a pour effet que non seulement vous avez un rendu net d’une zone de votre sujet (p. ex. la tête), mais aussi du reste du corps du poisson. Un poisson traversant l’eau parallèlement à l’appareil photo n’est pas concerné par le problème de profondeur de champ, contrairement à un poisson s’éloignant perpendiculairement à l’appareil photo. Plus le poisson est long (p. ex. un Killi), moins le rendu du poisson sera net. L’objectif de votre appareil photo est équipé d’un diaphragme qui régule l’entrée de la lumière. Un diaphragme entièrement ouvert (petit chiffre, p. ex. 2,8) donne une profondeur de champ nulle ou très faible. Plus vous fermez le diaphragme, plus la profondeur de champ augmente. Plus le chiffre d’ouverture est grand (p. ex. 22), plus le diaphragme est fermé. Plus vous fermez le diaphragme, plus vous avez besoin de lumière. Vous pouvez utiliser tout à fait sciemment cette profondeur de champ : si vous voulez que le poisson nageant parallèlement à l’appareil photo soit net, mais que l’arrière-plan végétal reste flou, vous ouvrirez un peu plus le diaphragme. En revanche, si vous voulez que le banc de poissons dont plusieurs se trouvent à différentes distances de l’appareil photo (banc de néons) soit net, vous fermerez le diaphragme au maximum. Vous devez absolument vous pencher sur le sujet du diaphragme et photographier le même sujet avec toutes les ouvertures de diaphragme disponibles. Alors, vous vous rendrez immédiatement compte de l’impact de l’ouverture sur votre image. Les trois composantes : sensibilité ISO, temps de pose et ouverture, sont les principales « manettes » que vous devez manipuler pour obtenir une bonne photo. Plus vous pourrez recourir rapidement aux trois composantes sur l’appareil photo et saurez comment les utiliser, plus vous pourrez corriger rapidement l’image dans le sens souhaité quand vous prendrez la photo.

Pour comparaison : photo de gauche faite avec ouverture f/22 et à droite avec réglage en diaphragme ouvert.
Pour comparaison : photo de gauche faite avec ouverture f/22 et à droite avec réglage en diaphragme ouvert.

La correction d’exposition

La plupart des appareils photo disposent d’un moyen de corriger l’exposition, souvent même séparé pour l’exposition au flash. Vous devez absolument connaître cette correction +/- ! C'est le moyen le plus rapide de rendre une image plus claire ou plus sombre, et ce non seulement pour les photos d'aquariums et de poissons, mais en fait pour n'importe quelle photo. Les poissons argentés ont tendance à refléter la lumière du flash comme un miroir. L’exposition au flash doit dans ce cas être corrigée vers le « moins ». Si le poisson ou l’aquarium paraît trop sombre, la correction peut être déplacée vers le « plus » et voilà, l'image est parfaitement exposée. Vous devez pouvoir utiliser la correction d’exposition à l’aveugle sur votre appareil photo !

Le détail d’image ou zoom

Sur les téléphones portables et les appareils photo simples, vous pouvez sélectionner une partie de l’image, généralement via l’écran tactile. Vous êtes donc dans la pièce, votre écran montre l’aquarium dans son ensemble et vous zoomez maintenant jusqu’à ce que le Néon remplisse toute l’image, en « plein cadre » - clic. Le résultat est un gros Néon, mais malheureusement, la photo n’a qu’une très petite taille de fichier et fait en plus l'effet d'être pixellisée. Rapprochez-vous toujours le plus possible du sujet et n’agrandissez PAS via l’écran (zoomer). Vous verrez immédiatement la différence dans la qualité de l’image !

Ceux qui ont un appareil photo reflex ont ici la possibilité de choisir différents objectifs, dans la mesure où ils peuvent se le permettre financièrement. La plupart d’entre eux achètent un kit reflex qui comprend un objectif zoom 18-55 mm. Pour prendre des photos d’aquariums entiers, cet objectif est idéal. Mais surtout, tenez-vous à une certaine distance et photographiez avec une focale de zoom d'au moins 30 mm pour éviter les distorsions. Dans la plage grand angle inférieure à 30 mm, vous obtiendrez sinon des lignes « bombées » pour les bords de l’aquarium.

Macro : la photo de gauche montre une crevette prise avec un objectif standard à son grossissement maximum, la photo de droite montre la crevette photographiée avec un objectif macro 100 mm.
Macro : la photo de gauche montre une crevette prise avec un objectif standard à son grossissement maximum, la photo de droite montre la crevette photographiée avec un objectif macro 100 mm.

Pour photographier plein cadre des petits sujets d’une longueur maximum de 36 mm, il vous faut un objectif macro ou un bon réglage macro sur votre objectif/appareil photo. Parmi les objectifs macro, vous avez généralement le choix entre différentes longueurs de focale : 50/60 mm, 90/100 mm ou 150/180 mm. Tous les objectifs cités peuvent photographier plein cadre un poisson de 36 mm de long, mais à différentes distances. Avec les objectifs 50 ou 60 mm, vous devez vous approcher à 5 ou 10 cm du poisson. Dans le cas d’un aquarium de 50 cm de profondeur, ce n’est déjà pas possible dans la partie arrière de l’aquarium. Les focales de 90 ou 100 mm sont idéales pour les aquariums. Il n’y a que pour les animaux de terrariums, qui souvent ne tolèrent pas qu’on se rapproche très près pour les photographier, que l’on optera plutôt pour des longueurs focales de 150 ou 180 mm. Les objectifs macro ont été justement conçus pour permettre l’utilisation d’un fort grossissement et fournissent une qualité visiblement supérieure à celle de n’importe quel objectif normal avec « réglage macro ». Mais là encore, la règle qui s’applique est la suivante : faible valeur ISO, flash ou flashs puissants et réduction de l’ouverture à f/22.

L'assemblage

L’assemblage est une méthode relativement nouvelle qui permet d’optimiser la profondeur de champ d’une manière sensationnelle. Comme la profondeur de champ diminue au fur et à mesure que le réglage macro augmente, pour l’assemblage, vous prenez une succession de clichés du même sujet, mais toutes avec des mises au point décalées. Les nombreuses photos sont ensuite assemblées en une seule image sur l’ordinateur et donnent des photos avec une précision de détails incroyable, qui ne serait jamais possible avec une seule photo, même en fermant le diaphragme au maximum.

L'action-cam

Pour finir, encore un conseil pour tous les détenteurs d’une action-cam. Du fait de leur prix relativement abordables et de leur maniement facile, les caméras GoPro et autres caméras d’action sont très répandues. Contrairement aux caméras classiques, les boîtiers étanches pour action-cams sont accessibles et utilisables également pour faire des photos d’aquariums. Pour les caméras, il existe aussi des perches extensibles sur lesquelles on peut tenir la caméra dans l’aquarium. Essayez et vous verrez ! Les angles de vue intéressants vous permettent de prendre des photos qui ne seraient jamais possibles autrement ! Vous ne pouvez régler ni diaphragme, ni valeur ISO, ni rien d’autre, mais l’objectif fisheye compense beaucoup de manques. Vous devez seulement disposer des lampes pour avoir le plus de lumière possible venant du haut.

Prise de vue sous l’eau dans l’aquarium, du point de vue des poissons, avec une caméra d’action GoPro.

Et une fois que vous saurez tout ça sur le bout du doigt, lancez-vous dans la photographie sous-marine en faisant du snorkeling ou de la plongée en vacances. Vous aurez alors devant vous une foule de nouveaux défis...

Le tissu noir

Reflektionen und Schmutz auf der Frontscheibe bleiben aber dennoch ein Problem. Bitte reinigen Sie die Frontscheibe (innen und außen) vor den ersten Aufnahmen gründlich und schlierenfrei. Nichts ist ärgerlicher, als ein tolles Foto, das durch Schmierereien auf der Scheibe unbrauchbar wird. Auch die Spiegelungen der Kamera oder des Fotografen in der Frontscheibe sind nicht unbedingt erwünscht. Nur als Selfie wäre es eine nette Idee. Schwarze Kleidung oder, noch besser, ein schwarzes Tuch mit Loch für das Objektiv sind die perfekte Lösung, um zum Beispiel auch Spiegelungen des Raumes in der Aquarienscheibe zu verhindern. Ich gebe zu, dass dies nach Aufwand klingt, aber es ist manchmal unumgänglich. Auf Veranstaltungen und Ausstellungen spiegeln sich die gegenüberliegenden Aquarien in der Frontscheibe. Dies ist wirklich nur durch einen Helfer mit einem schwarzen Tuch zu vermeiden.

Le tissu noir
© 14.11.2021
Heiko Blessin
Heiko Blessin
Dipl.-Biologe

Tauchen, Fotografie, Aquaristik, Haie, Motorrad

Commentaires

Les cookies, une petite info, et on continue

Le site Internet de JBL utilise lui aussi plusieurs types de cookies afin de vous offrir une fonctionnalité complète et de nombreux services : des cookies techniques et fonctionnels, dont nous avons absolument besoin pour que tout fonctionne bien lorsque vous visitez ce site. Ensuite, des cookies à des fins de marketing. Ces cookies nous permettent de vous reconnaître lorsque vous revenez sur notre vaste site et de mesurer le succès de nos campagnes publicitaires. Grâce aux cookies de personnalisation, nous pourrons nous adresser directement et individuellement à vous en fonction de vos besoins, même en dehors de notre site Internet. Vous pouvez déterminer à tout moment, même ultérieurement, les cookies que vous autorisez ou non (pour plus d’informations, voir « Modifier les paramètres »).

Le site Internet de JBL utilise également plusieurs types de cookies afin de vous offrir une fonctionnalité complète et de nombreux services : des cookies techniques et fonctionnels, dont nous avons absolument besoin pour que tout fonctionne bien lors de votre visite de ce site. D'autre part, des cookies pour le marketing. Vous pouvez déterminer à tout moment, même ultérieurement, les cookies que vous autorisez ou non (pour plus d’informations, voir « Modifier les paramètres »).

Dans notre Déclaration sur la protection des données vous pouvez lire comment nous traitons les données à caractère personnel et à quelles fins nous utilisons le traitement de ces données. vous pouvez lire comment nous traitons les données à caractère personnel et à quelles fins nous utilisons le traitement de ces données. Merci de confirmer l’utilisation de tous les cookies en cliquant sur « Lu et approuvé » et c’est reparti !

Vous avez plus de 16 ans ? Alors confirmez l’utilisation de tous les cookies en cliquant sur « Lu et approuvé » et c’est reparti !

Sélectionnez vos paramètres de cookies

Cookies techniques et fonctionnels pour assurer que tout fonctionne bien lors de votre visite sur notre site web.
Cookies marketing afin de pouvoir vous reconnaître sur les pages de notre site et mesurer le succès de nos campagnes publicitaires.