La maladie des points blancs – bien plus répandue qu'on ne le croit

Presque tous les aquariophiles ont déjà fait l’expérience de la maladie des points blancs ( Ichthyophthirius multifiliis , appelée « ichthyo » en abrégé) chez leurs poissons. Et c’est là que ça devient intéressant : un grand nombre a utilisé un médicament contre cette maladie avec succès, p. ex. du JBL Punktol Plus 125 , et d’autres sont désespérés parce que les médicaments ne font pas l’effet espéré ! Il y a de nombreux faits qui expliquent exactement cette énigme.

Commençons d’abord par le diagnostic : malheureusement, la plupart des aquariophiles ne reconnaissent la maladie des points blancs que lorsque leurs poissons ressemblent déjà à un crumble.

SLorsqu’ils sont isolés, les points blancs passent généralement inaperçus. Pourtant, le fait est qu'un seul parasite ichthyo, donc un point individuel sur le poisson, peut déjà générer 1000 nouveaux points, parce que ce parasite traverse un cycle de vie pendant lequel le point blanc sur le poisson n’est qu’un stade. C’est justement contre ce stade que l’on peut vraiment lutter avec des médicaments, car le parasite s’est enfoncé dans la muqueuse du poisson, où il est donc « protégé ». Au bout d’un certain temps, ce parasite unicellulaire se détache du poisson et tombe au fond de l’eau, où il s’enkyste, sous une forme également résistante aux médicaments. Au bout d’une nouvelle courte période, le kyste s’ouvre et libère quelque 1000 nouveaux parasites ichthyo dans l'eau. Ils vont alors chercher des hôtes et se développent à leur tour en points blancs visibles sur le poisson. Mais à ce stade libre (stade de thérontes), le médicament permet de lutter efficacement contre ces parasites. Si maintenant quelqu’un reconnaît tardivement la maladie et que le poisson porte déjà 10 points, par exemple, la multiplication du parasite pourrait déjà donner naissance à 10 fois 1000 thérontes (forme libre nageuse) ! Cette grande quantité augmentera la pression infectieuse sur les poissons et ils seront contaminés plus rapidement et plus gravement que lorsqu’il ne s’agissait que d’un petit point isolé.

Un diagnostic précoce est donc très important !

Le cycle de vie traversant les différents stades fait qu’un seul traitement avec un médicament est inutile. Dans ce cas, on n’attrape que quelques thérontes libres, pas plus. JBL recommande donc de répéter l’utilisation du médicament tous les deux jours, au total 8 fois. C’est la seule manière de s’assurer que chaque petit point a vraiment traversé les phases de son cycle de vie et qu’il a atteint le stade de la forme libre nageuse durant lequel il peut être éradiqué.

Mesures complémentaires

En complément de l'utilisation du médicament JBL Punktol Plus, d'autres mesures sont vivement recommandées :

1° Une augmentation de la température de 3 °C (mais sans dépasser 30 °C) aidera à accélérer le cycle de vie du parasite ichthyo et à l’amener plus rapidement à la phase libre nageuse de théronte pendant laquelle le médicament peut l'éradiquer.

2° Un changement d’eau partiel important (50 %) AVANT la première utilisation réduira de 50 % environ le nombre des agents pathogènes dans l’eau et donc la pression infectieuse sur les poissons.

3° L’ajout d'une demi-dose de JBL Ektol cristal déclenche une sécrétion de mucus chez le poisson en raison de la concentration de sel dans l’eau. Les agents pathogènes sont alors rejetés dans l’eau avec ces mucosités et peuvent également y être éradiqués.

Récapitulation

La lutte contre la maladie des points blancs (Ichthyophthirius multifiliis) ne pose en fait aucun problème si on respecte certaines choses :

1° Réagir très tôt et pas seulement lorsque le poisson présente un grand nombre de points blancs.

2° Changer la moitié de l’eau du bac AVANT le premier traitement pour réduire la pression infectieuse.

3° Utiliser le médicament JBL Punktol Plus 125 tous les deux jours jusqu’au 15e jour. Ne pas arrêter sous prétexte qu’on ne voit plus de points blancs, car l’agent pathogène n'est pas toujours visible.

4° Augmenter la température de l’eau de 3 °C (sans dépasser 30 °C) pour mieux lutter contre l’agent pathogène.

5° L’ajout d'une demi-dose de JBL Ektol cristal aide à détacher l’agent pathogène du poisson et à le rendre vulnérable.

© 26.01.2016
Heiko Blessin
Heiko Blessin
Dipl.-Biologe

Tauchen, Fotografie, Aquaristik, Haie, Motorrad

Commentaires

Les cookies, une petite info, et on continue

Le site Internet de JBL utilise lui aussi plusieurs types de cookies afin de vous offrir une fonctionnalité complète et de nombreux services : des cookies techniques et fonctionnels, dont nous avons absolument besoin pour que tout fonctionne bien lorsque vous visitez ce site. Ensuite, des cookies à des fins de marketing. Ces cookies nous permettent de vous reconnaître lorsque vous revenez sur notre vaste site et de mesurer le succès de nos campagnes publicitaires. Grâce aux cookies de personnalisation, nous pourrons nous adresser directement et individuellement à vous en fonction de vos besoins, même en dehors de notre site Internet. Vous pouvez déterminer à tout moment, même ultérieurement, les cookies que vous autorisez ou non (pour plus d’informations, voir « Modifier les paramètres »).

Le site Internet de JBL utilise également plusieurs types de cookies afin de vous offrir une fonctionnalité complète et de nombreux services : des cookies techniques et fonctionnels, dont nous avons absolument besoin pour que tout fonctionne bien lors de votre visite de ce site. D'autre part, des cookies pour le marketing. Vous pouvez déterminer à tout moment, même ultérieurement, les cookies que vous autorisez ou non (pour plus d’informations, voir « Modifier les paramètres »).

Dans notre Déclaration sur la protection des données vous pouvez lire comment nous traitons les données à caractère personnel et à quelles fins nous utilisons le traitement de ces données. vous pouvez lire comment nous traitons les données à caractère personnel et à quelles fins nous utilisons le traitement de ces données. Merci de confirmer l’utilisation de tous les cookies en cliquant sur « Lu et approuvé » et c’est reparti !

Vous avez plus de 16 ans ? Alors confirmez l’utilisation de tous les cookies en cliquant sur « Lu et approuvé » et c’est reparti !

Sélectionnez vos paramètres de cookies

Cookies techniques et fonctionnels pour assurer que tout fonctionne bien lors de votre visite sur notre site web.
Cookies marketing afin de pouvoir vous reconnaître sur les pages de notre site et mesurer le succès de nos campagnes publicitaires.