Phosphates : la cause des algues de demain est déjà dans votre bassin aujourd’hui

Nombreux sont les propriétaires de bassin qui n’en sont pas conscients – c’est la raison pour laquelle ils ne réagissent aux algues que lorsqu'il est trop tard. Non seulement ce sera pour eux une source de tracas, mais il sera aussi plus difficile d’obtenir une eau limpide et un paysage de rêve. Nous vous aidons à éviter les problèmes classiques pour que nous n'ayez jamais à faire face à cette situation.

La cause des algues de demain se trouve déjà dans l'eau de votre bassin aujourd'hui : les phosphates (PO4). En automne et en hiver, vous avez pu remarquer de nombreux changements sur et autour de votre bassin. Les plantes ont dépéri, des feuilles sont tombées dans l’eau et une assez grande quantité d’humus (couche de sédiments) s’est accumulée au fond du bassin. D’autres sources de phosphates que l’on ne perçoit pas directement viennent s'y ajouter : en Allemagne, par exemple, le total des apports de phosphore dans les eaux s'élève à environ 23 000 t par an (données de 2005, source : Office fédéral allemand de l'environnement). Converti au mètre carré de surface d’eau, ce chiffre correspond à un apport de phosphore de 2683 mg au m², ce qui donne un apport en phosphates de 8229 mg au m². Dans le cas d’un bassin rectangulaire de 2 m de profondeur, cet apport entraînerait une pollution par les phosphates de 4,1 mg par litre et par an.

Comme de nombreux autres détenteurs de bassin, vous n'avez peut-être encore jamais aspiré le fond de votre bassin, bien que les excréments, les feuilles mortes et les résidus alimentaires y créent une couche sédimentaire qui augmente en permanence, car elle n’est pas captée par la pompe/le filtre. Certes cette couche est biologiquement active, mais c’est aussi une grande réserve pour l’indésirable nutriment des algues qu’est le phosphate (PO4). Une couche sédimentaire de plusieurs centimètres d’épaisseur peut, par exemple, libérer jusqu'à 0,6 mg de phosphates par jour dans l'eau du bassin. Dans des eaux très eutrophisées (hyperfertilisation), on a déjà établi des valeurs jusqu’à 12 mg au mètre carré.

Mais même avec un fond propre, une grande quantité de phosphates peut être dissoute dans l’eau. Il faut donc que vous en testiez la teneur dans votre bassin à l’aide d’un test de phosphates à graduation fine ( JBL PROAQUATEST PO4 Phosphate Sensitive ). Ce taux ne devrait pas être décelable toute l’année, car sinon, il pourrait vite donner lieu à une grande efflorescence d'algues filamenteuses et d’algues flottantes.

Les algues et l’humus déjà existants portent en eux des phosphates, qui ne sont donc pas mesurables avec un test. Lorsque les algues et l’humus meurent ou qu’ils libèrent leurs nutriments, les phosphates sont disponibles pour de nouvelles algues. C’est pourquoi vous devez toujours ratisser les algues et l’humus sur une grande surface par des moyens mécaniques pour éliminer complètement ces nutriments du système de votre bassin.

Pour une prévention générale, il est recommandé d’aspirer l’humus au printemps et en automne, de vérifier la teneur en PO4 toutes les 2 à 4 semaines et de recueillir régulièrement les nouveaux nutriments produits à l’aide d’un média filtrant ( JBL PhosEX Pond filter ). Au printemps notamment, le pollen, les fleurs et les insectes sont responsables d’un apport accru de ces phosphates indésirables.

En dotant votre bassin d’une végétation luxuriante, composée de plantes de berges et de marais, de nénuphars et de plantes aquatiques flottantes, vous créerez une concurrence alimentaire pour les algues, de sorte que les phosphates non captés seront vite utilisés pour la croissance des plantes. De cette manière, votre bassin restera dans un état parfaitement présentable tout au long de l'année – une oasis de bien-être.

© 04.04.2016
Matthias Wiesensee
Matthias Wiesensee
M.Sc. Wirtschaftsinformatik

Social Media, Online Marketing, Homepage, Kundenservice, Problemlöser, Fotografie, Blogger, Tauchen, Inlineskating, Aquaristik, Gartenteich, Reisen, Technik, Elektronische Musik

Ma personne: Seit Teenagerzeiten mit Aquarien in Kontakt. Klassische Fischaquarien, reine Pflanzenaquarien bis hin zum Aquascape. Aber auch ein Gartenteich und Riffaquarien begleiten mich privat im Hobby. Als Wirtschaftsinformatiker, M.Sc. bin ich als Online Marketing Manager bei JBL für die Bereiche Social Media, Webentwicklung und der Kommunikation mit dem Anwender der JBL Produkte zuständig und kenne die JBL Produkte im Detail.

Commentaires

Les cookies, une petite info, et on continue

Le site Internet de JBL utilise lui aussi plusieurs types de cookies afin de vous offrir une fonctionnalité complète et de nombreux services : des cookies techniques et fonctionnels, dont nous avons absolument besoin pour que tout fonctionne bien lorsque vous visitez ce site. Ensuite, des cookies à des fins de marketing. Ces cookies nous permettent de vous reconnaître lorsque vous revenez sur notre vaste site et de mesurer le succès de nos campagnes publicitaires. Grâce aux cookies de personnalisation, nous pourrons nous adresser directement et individuellement à vous en fonction de vos besoins, même en dehors de notre site Internet. Vous pouvez déterminer à tout moment, même ultérieurement, les cookies que vous autorisez ou non (pour plus d’informations, voir « Modifier les paramètres »).

Le site Internet de JBL utilise également plusieurs types de cookies afin de vous offrir une fonctionnalité complète et de nombreux services : des cookies techniques et fonctionnels, dont nous avons absolument besoin pour que tout fonctionne bien lors de votre visite de ce site. D'autre part, des cookies pour le marketing. Vous pouvez déterminer à tout moment, même ultérieurement, les cookies que vous autorisez ou non (pour plus d’informations, voir « Modifier les paramètres »).

Dans notre Déclaration sur la protection des données vous pouvez lire comment nous traitons les données à caractère personnel et à quelles fins nous utilisons le traitement de ces données. vous pouvez lire comment nous traitons les données à caractère personnel et à quelles fins nous utilisons le traitement de ces données. Merci de confirmer l’utilisation de tous les cookies en cliquant sur « Lu et approuvé » et c’est reparti !

Vous avez plus de 16 ans ? Alors confirmez l’utilisation de tous les cookies en cliquant sur « Lu et approuvé » et c’est reparti !

Sélectionnez vos paramètres de cookies

Cookies techniques et fonctionnels pour assurer que tout fonctionne bien lors de votre visite sur notre site web.
Cookies marketing afin de pouvoir vous reconnaître sur les pages de notre site et mesurer le succès de nos campagnes publicitaires.