Bassin naturel ou bassin artificiel ?

Les deux types de bassin ont de nombreux points communs, mais ils présentent aussi quelques différences : les bassins artificiels ont rarement une arrivée et une évacuation d'eau naturelles. Ils n'obtiennent donc de l'eau fraîche que par les eaux de pluie et un apport d'eau ciblé dans le cadre d'un changement d'eau partiel. Pensez aux Eau de pluie car l'eau d'un bassin artificiel devient de plus en plus pauvre en minéraux à cause des eaux de pluie et demande donc un peu d'entretien.

Un bassin naturel n'a pas de bâche ni de bac préformé comme fond, mais de la terre, de l'argile ou un autre sol. Tous les bassins, qu'ils soient artificiels ou naturels, ont tendance à s'envaser en raison des amas de feuilles, de la chute de matières organiques en tous genres, comme les branches. Dans un bassin artificiel, cet envasement peut devenir à la longue un vrai problème, que vous devrez contrecarrer, car cette "boue" va causer deux problèmes dans votre bassin : elle le prive d'une grande quantité d'oxygène, consommée par les bactéries pour dégrader cette vase et, d'autre part, elle réduit la profondeur du bassin qui pourtant peut être très importante pour la survie des poissons en hiver. Il est donc indispensable de procéder à une élimination mécanique de la vase et d'utiliser des bactéries spéciales avec de l'oxygène actif ( JBL SediEX Pond ).

Ne vous étonnez pas de trouver dans votre bassin de jardin des animaux que vous n'y avez jamais mis ! Les oiseaux, par exemple, peuvent y transporter des œufs de toutes sortes d'espèces animales par l'intermédiaire de leurs excréments. Les grenouilles et les tritons migrent sur la terre ferme et peuvent choisir votre bassin comme nouveau milieu de vie.

Les bassins artificiels à carpes koï ont souvent une forme tout à fait spéciale. Ils ont souvent des parois verticales, pas de plantes, pas de substrat de sol et sont équipés d'un siphon de sol avec un puissant système de filtration. Cette forme de bassin est la plus éloignée d'un bassin naturel.