Bassins biotopes

Si vous prévoyez ou possédez un bassin biotope ou un bassin naturel, vous êtes un amateur de nature authentique, de bassins si possible sans technique et sans animaux exotiques. Vous n'intervenez pas pour réguler si une plante se propage largement, mais un peu d'entretien est tout de même nécessaire aussi dans ce type de bassin. Par exemple, il tombe toujours des feuilles dans le bassin et, au fil du temps, elles forment une couche de vase de plus en plus épaisse. Dans la nature, tous les bassins s'envasent avec le temps.

Vous pouvez bien sûr l'accepter et installer sans cesse de nouveaux bassins dans le jardin, mais qui aimerait le faire ? Retirer les feuilles fait donc partie des mesures principales à prendre dans les bassins biotopes. L'introduction volontaire de poissons dans un bassin biotope est controversée, mais si des poissons naissent à partir d'œufs transportés par des oiseaux ou des plantes, ils seront acceptés, car résultat d'un processus naturel. Visuellement, les bassins biotopes ont souvent l'air envahis de végétaux, voire parfois négligés. Mais, tout comme dans le cas des jardins, ceci peut tout à fait avoir son charme et de nombreux amateurs de bassins préfèrent cela aux bassins aménagés présentés dans des « brochures sur papier glacé ». Du fait que les bassins biotopes ne sont souvent pas raccordés à un équipement technique tel que filtre et système d'aération, ou à un cours d'eau, l'emplacement et la forme du bassin seront déterminants ! Par exemple, le rapport entre le volume d'eau et la surface est décisif pour assurer une teneur en oxygène suffisante dans l'eau. Dans une cuvette plate, il y a plus d'oxygène dans l'eau que dans une casserole. Pour un bassin biotope, les zones plates où se créent des zones marécageuses sont particulièrement importantes pour qu'il fonctionne bien également à long terme. Pour que les animaux surmontent un hiver rude, votre bassin doit avoir une profondeur d'au moins 180 cm. Ce chiffre concerne naturellement la véritable profondeur de l'eau et non pas la profondeur d'eau + couche de vase !

Une chose à laquelle vous devez impérativement penser : la croissance des plantes tout autour du bassin. La plupart de nos arbres et buissons perdent leurs feuilles à l'automne et elles atterrissent en grandes quantités dans le bassin. Elles se déposent alors dans le fond et y forment une couche de vase. Les bactéries qui décomposent les matières organiques consomment d'énormes quantités d'oxygène, parfois tellement que les autres habitants du bassin vont avoir des problèmes d'oxygène. Empêcher les dépôts de feuilles est la meilleure solution, la deuxième étant de les retirer. En cas contraire, nous arriverons très vite au sujet « Envasement ».