Les stagiaires JBL - JBL Aqua-Myths #1

Bonjour tout le monde !

Au cours de mon travail chez JBL, j’ai été de temps en temps confronté à des thèses du domaine de l’aquariophilie sur divers forums, réseaux sociaux ou articles, qui sont souvent considérées comme correctes mais qui, en fait, ne correspondent pas du tout à la réalité. Par ailleurs, les avis exprimés sont souvent totalement à l'opposé les uns des autres et personne ne discerne plus exactement le vrai du faux.

Moi aussi, j'ai déjà fait des erreurs sans le savoir en aquariophilie.

C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de lancer une petite série sous le nom de : JBL Aqua-Myths.

L’objectif est de rassembler le plus grand nombre possible de mythes liés à l’aquariophilie et ensuite de les élucider. Vous êtes vous aussi invités à participer ! Racontez-nous vos mythes dans les commentaires, nous les intègrerons dans la prochaine partie de la série, où nous les examinerons plus en détail.

Nous démarrons la série avec les trois mythes suivants :

1° Les poissons s’adaptent à la taille de l’aquarium

Malheureusement, on lit cette phrase très régulièrement. Pourtant, si certains poissons n’atteignent pas leur taille maximale, ce n’est pas qu’ils s’adaptent à la taille du bac, mais aux mauvaises conditions de maintenance. Lorsque l’aquarium est trop petit, les poissons sont stressés et on peut assister au phénomène appelé « nanisme spatial ». Des mauvais paramètres d’eau ou une nourriture de mauvaise qualité peuvent contribuer à l’apparition de ce genre de troubles de la croissance.

2° L’aquariophilie est un hobby qui prend beaucoup de temps

Le temps nécessaire à l’entretien d’un aquarium est tout à fait maîtrisable et nettement inférieur à celui de beaucoup d'autres animaux de compagnie. Il peut néanmoins varier un peu selon le type d’aquarium.

Il y a des tâches quotidiennes, comme le nourrissage de vos poissons, et des tâches hebdomadaires, comme la fertilisation de vos plantes avec un engrais de base liquide (comme p. ex. JBL PROFLORA Ferropol . Tous les quinze jours, il faut faire un changement d’eau partiel. Il est recommandé d’aspirer 1/3 de l’eau de l’aquarium à l’aide d’un tuyau et de refaire l’appoint en eau neuve en utilisant un conditionneur d’eau (comme p. ex. JBL Biotopol ) . Pour le siphonnage, il est conseillé d'utiliser une cloche à vase (comme p. ex. JBL PROCLEAN AQUA EX 20-45 ) pour débarrasser en même temps le sol de votre bac de la saleté. Selon le niveau d’encrassement, on devra nettoyer un filtre extérieur toutes les 4 semaines et un filtre intérieur toutes les 2 semaines et le réinoculer avec des bactéries filtrantes (comme p. ex. JBL Denitrol ) . Vous retrouverez toutes les autres informations sur le temps à consacrer à un aquarium en cliquant ici : Entretien quotidien

3° Le mythe du CO2 liquide

Le dioxyde de carbone est le nutriment le plus important de toutes les plantes en aquarium, c'est sans doute évident pour tout le monde. (Plus d'infos ici : CO2 ) . Pour fournir du CO2 aux plantes, un système de fertilisation au CO2 est incontournable.

Pourtant, on entend régulièrement dire qu’on pourrait remplacer les systèmes au CO2 classiques par du CO2 liquide. Le composant principal de ce type de produits n'est cependant pas du CO2, mais du glutaraldéhyde, utilisé normalement comme désinfectant. Le glutaraldéhyde agit comme un algicide et tue les algues, donnant l’impression que les plantes sont plus propres. Il ralentit pourtant leur croissance, voire l'arrête complètement. Conséquence possible : les plantes meurent ! Il est recommandé de renoncer à de tels produits, car ils sont également nocifs pour notre propre santé ! Vous trouverez une explication détaillée sur le sujet du CO2 liquide dans la série d’articles suivante : La fable de la fertilisation au CO2 liquide

Avez-vous déjà fait l’expérience de ces mythes ou peut-être d’autres ? Écrivez-le nous dans les commentaires !

© 30.06.2021
Moritz Schrobenhauser
Moritz Schrobenhauser
Student

Online Marketing, Social Media, Blog-Beiträge

Ma personne: BWL-Student aus Bayern. Seit meiner Kindheit leidenschaftlicher Aquarianer. Mittlerweile mit Fokus auf den Tanganjikasee.

Commentaires

Les cookies, une petite info, et on continue

Le site Internet de JBL utilise lui aussi plusieurs types de cookies afin de vous offrir une fonctionnalité complète et de nombreux services : des cookies techniques et fonctionnels, dont nous avons absolument besoin pour que tout fonctionne bien lorsque vous visitez ce site. Ensuite, des cookies à des fins de marketing. Ces cookies nous permettent de vous reconnaître lorsque vous revenez sur notre vaste site et de mesurer le succès de nos campagnes publicitaires. Grâce aux cookies de personnalisation, nous pourrons nous adresser directement et individuellement à vous en fonction de vos besoins, même en dehors de notre site Internet. Vous pouvez déterminer à tout moment, même ultérieurement, les cookies que vous autorisez ou non (pour plus d’informations, voir « Modifier les paramètres »).

Vous avez plus de 16 ans ? Alors confirmez l’utilisation de tous les cookies en cliquant sur « Lu et approuvé » et c’est reparti !

Sélectionnez vos paramètres de cookies

Cookies techniques et fonctionnels pour assurer que tout fonctionne bien lors de votre visite sur notre site web.
Cookies marketing afin de pouvoir vous reconnaître sur les pages de notre site et mesurer le succès de nos campagnes publicitaires.