Le nourrissage en aquarium communautaire - Pourquoi les poissons font plus souvent l'amour que les humains

Dans l'idéal, les poissons en aquarium se portent nettement mieux que leurs propriétaires : ils n'ont pas de craintes existentielles, un choix agréable de partenaires (qui ne sont pas jaloux), rien à faire et une alimentation saine (faute de chaînes de fast-foods).

Mais que veut dire au juste « alimentation saine » ? Nous ne le savons même pas exactement chez les humains ou alors nous n'en tenons carrément pas compte, car des mots comme « légumes bio » et « aliments complets » ne sonnent pas aussi bien à nos oreilles que « aller à un barbecue » ou « délicieuse pizza ».

Chez les poissons, ce n'est effectivement pas aussi simple que chez les humains : en fait, nous constituons UN seul type de nourriture, même si les Asiatiques ne peuvent pas digérer le lait aussi facilement que les gens de l'Europe de l'Ouest ou si la nourriture adorée des Mexicains nous envoie à l'hôpital pour graves brûlures d'estomac. Chez les poissons, la forte concurrence qui règne en matière de nourriture a conduit à une spécialisation. Par exemple, il y a des poissons qui se nourrissent exclusivement des écailles d'autres poissons (Perissodus microlepis du lac Tanganyika) ou des habitants des mers qui ne mangent que certains polypes de coraux (poissons-papillons). Pourtant, la plupart des espèces de poissons ont un autre comportement alimentaire : ils mangent tout ce qui est disponible ! Le Discus, par exemple, et d'autres Cichlidés se trouvant dans le même biotope pendant la saison des pluies mangeront, entre autres, des fruits d'arbres qu'ils ne pourraient atteindre qu'en sautant à des mètres de haut en période de sécheresse. Pendant la sécheresse, ces mêmes poissons passent à une alimentation orientée vers le sol et mangent des détritus (substances organiques sur le sol). De nombreuses espèces de poissons de petite taille comme le Néon ou les Danios sonttypiquement des mangeurs de plancton, qui attrapent dans leur bouche tout ce qui passe à proximité. Comme ces poissons et leurs aliments sont petits, ils doivent pratiquement manger toute la journée, un peu comme un colibri qui doit manger toutes les 15 minutes pour ne pas mourir de faim. Les Cichlidés prédateurs, en revanche, ont besoin plus rarement de se nourrir, car les poissons qu'ils avalent tiennent au ventre plus longtemps.

Qu'est-ce qui est important dans tout ça pour nous aquariophiles et pour la maintenance des poissons ?

Tout d'abord, la fréquence des nourrissages n'est pas sans importance. Si vous avez des espèces de petits poissons comme des poissons-crayons, des néons ou des danios perlés célestes, vous devez effectivement les nourrir trois fois par jour ! Il faut simplement veiller à ce que les poissons mangent vraiment toute la quantité de nourriture en quelques minutes. Et d'ailleurs : 30 minutes ne sont pas « quelques » minutes ! Les granulés fins coulants sont une nourriture idéale, car ils se comportent un peu comme le plancton et se déplacent. Les espèces de poissons plus grandes peuvent être nourries deux fois par jour. Ici encore, on observera un comportement un peu inadapté lors du nourrissage si le substrat de sol est recouvert de nourriture coulant au fond. Si vous gardez des prédateurs de taille moyenne et grande (Nimbochromis, Astronotus, etc.), vous pouvez les nourrir une fois par jour et même les laisser jeûner pendant une journée, ce qui correspond en tous points au régime alimentaire naturel.

La diversité, c'est le sel de la vie

Des scientifiques ont étudié en détail ce que mangent certaines espèces de poissons. Dans le cas de nombreux omnivores, ils ont constaté que le répertoire alimentaire dans lequel les animaux se servaient était immense. Là encore, tributaire de la saison sèche et de la saison des pluies de la région. Malheureusement, nous ne pouvons pas reproduire une diversité alimentaire de plusieurs centaines d'organismes dans l'aquarium, mais donner UN aliment principal est définitivement trop peu ! Une astuce de pros qui fonctionne très bien consiste à acheter trois types d'aliments, en les identifiant à un petit-déjeuner, un déjeuner et un dîner. La nourriture la plus substantielle (par exemple le krill) est donnée sous la forme d'un copieux petit-déjeuner, le midi sous forme d'un aliment de base mixte et le soir, d'une nourriture végétale légère. Si vous donnez ensuite de la nourriture surgelée et de la nourriture vivante ou du plancton (JBL PlanktonPur ), vous obtiendrez une diversité assez proche de celle de la nature. Nombreux sont ceux aussi qui ignorent qu'une variété de nourriture sèche contient jusqu'à 54 matières premières, alors qu'une variété de nourriture surgelée n'en contient qu'une seule.

Comment tous les poissons dans UN SEUL aquarium peuvent-il obtenir chacun la bonne nourriture ?

Certains aquariophiles sont confrontés au problème suivant : leur aquarium contient à la fois des poissons herbivores et des poissons carnivores et tous obtiennent la même nourriture bien que leurs exigences soient diamétralement opposées. Ces aquariophiles doivent dresser leurs poissons : les carnivores doivent toujours venir à droite pour se nourrir et les herbivores toujours à gauche ! Ce serait super ! Mais nos amis dans l'aquarium font exactement ce qu'ils ne devraient pas faire : les herbivores se montrent particulièrement friands de la partie chair (de poisson) de la nourriture et se précipitent sur elle. Alors, que faire ? Jetons un œil sur une autre espèce animale : les loups ne sont pas connus pour être des herbivores et pourtant ils mangent de l'herbe de temps en temps. Dans le cas des poissons prédateurs, il est également positif qu'ils mangent aussi des aliments végétaux. L'inverse est plus problématique : un herbivore qui consomme trop de protéines animales devient obèse et peut même en mourir. Les propriétaires de bassins qui nourrissent leurs koïs avec une nourriture bon marché pour l'élevage des truites (= prédateurs) sont toujours surpris lorsque leurs koïs prennent lentement la forme de poissons-ballons et pensent aussitôt (et à tort) qu'ils souffrent d'hydropisie. La bonne nourriture pour carpes koi contiendrait bien plus de composants végétaux et les koi conserveraient aussi la forme typique de la carpe. Le rapport protéines/lipides est ici déterminant. Pour la plupart des poissons d'aquarium, il faut viser un rapport protéines/graisses de 5 pour 1 dans l'alimentation principale. Regardez au dos de votre boîte de nourriture pour poissons et calculez-le.

En savoir plus sur le sexe

Pour en revenir à la question du sexe : une alimentation saine et équilibrée accroît l'activité sexuelle - c'est même scientifiquement prouvé. Alors ? Hamburger ou chambre à coucher ?

Vous aimeriez savoir dans le détail quelles sont les variétés de nourriture qui conviennent à vos poissons ? Alors jetez donc un coup d'œil dans les Thèmes de JBL, à la rubrique : Types de nourriture .

Vous pouvez voir une vue d'ensemble de toutes les variétés de nourriture disponible directement dans la boutique : Nourrissage .

© 31.10.2021
Heiko Blessin
Heiko Blessin
Dipl.-Biologe

Tauchen, Fotografie, Aquaristik, Haie, Motorrad

Commentaires

Les cookies, une petite info, et on continue

Le site Internet de JBL utilise lui aussi plusieurs types de cookies afin de vous offrir une fonctionnalité complète et de nombreux services : des cookies techniques et fonctionnels, dont nous avons absolument besoin pour que tout fonctionne bien lorsque vous visitez ce site. Ensuite, des cookies à des fins de marketing. Ces cookies nous permettent de vous reconnaître lorsque vous revenez sur notre vaste site et de mesurer le succès de nos campagnes publicitaires. Grâce aux cookies de personnalisation, nous pourrons nous adresser directement et individuellement à vous en fonction de vos besoins, même en dehors de notre site Internet. Vous pouvez déterminer à tout moment, même ultérieurement, les cookies que vous autorisez ou non (pour plus d’informations, voir « Modifier les paramètres »).

Le site Internet de JBL utilise également plusieurs types de cookies afin de vous offrir une fonctionnalité complète et de nombreux services : des cookies techniques et fonctionnels, dont nous avons absolument besoin pour que tout fonctionne bien lors de votre visite de ce site. D'autre part, des cookies pour le marketing. Vous pouvez déterminer à tout moment, même ultérieurement, les cookies que vous autorisez ou non (pour plus d’informations, voir « Modifier les paramètres »).

Dans notre Déclaration sur la protection des données vous pouvez lire comment nous traitons les données à caractère personnel et à quelles fins nous utilisons le traitement de ces données. vous pouvez lire comment nous traitons les données à caractère personnel et à quelles fins nous utilisons le traitement de ces données. Merci de confirmer l’utilisation de tous les cookies en cliquant sur « Lu et approuvé » et c’est reparti !

Vous avez plus de 16 ans ? Alors confirmez l’utilisation de tous les cookies en cliquant sur « Lu et approuvé » et c’est reparti !

Sélectionnez vos paramètres de cookies

Cookies techniques et fonctionnels pour assurer que tout fonctionne bien lors de votre visite sur notre site web.
Cookies marketing afin de pouvoir vous reconnaître sur les pages de notre site et mesurer le succès de nos campagnes publicitaires.