Le CO2 ne fait pas le bonheur à lui tout seul

Il peut vraiment être frustrant d’arriver chez toi avec ton kit CO2 flambant neuf, de tout raccorder et de voir dans les jours suivants que les plantes ne poussent pas mieux qu’avant. Alors ? Rapporter le kit CO2 au magasin et râler ?

Non ! Si l’ajout de CO2 ne permet pas à tes plantes de pousser sainement et vigoureusement, c’est qu’il leur manque encore autre chose en plus du CO2. Il faut juste trouver ce que c’est.

Pour pousser, les plantes de ton aquarium ont besoin de plusieurs facteurs. Si l’un de ces facteurs manque à l’appel ou s’il est présent mais limité au minimum, la plante ne se développera que dans la mesure permise par ce facteur limitant. L'exemple le plus simple serait la lumière : si tu fournis suffisamment d’engrais, de CO2 et d’oligoéléments à tes plantes, mais que tu n’allumes la lumière que pendant 2 heures, les plantes ne vont pratiquement pas pousser, par manque de lumière. C’est la même chose pour TOUS les facteurs. Par exemple, un manque de potassium peut limiter la croissance.

Comment fait-on pour détecter la présence d'une carence ? Commençons par la lumière : il est utile d’examiner de plus près le spectre de la source lumineuse, que ce soit une LED ou un tube fluorescent. Le spectre devrait couvrir toutes les plages spectrales et ne présenter aucune grosse lacune entre les différentes zones de couleur. Venons-en ensuite aux nutriments dont nos plantes aquatiques ont un besoin élémentaire. En dehors du nutriment principal qu’est le CO2, ce sont les nitrates et les phosphates dont les plantes ont besoin en quantité suffisante. En fait, il n’y aurait maintenant aucun problème à ajouter simplement des nitrates et des phosphates à l’eau, mais ces deux substances servent également de base alimentaire aux algues ! Il faut donc être prudent avec la quantité de ces produits présente dans l’eau. Dans les aquariums communautaires normaux, les nitrates et les phosphates sont abondamment présents et nous devons donc plutôt veiller à réduire la quantité en utilisant des produits d’élimination des nitrates et des phosphates. Seuls les aquariums en aquascaping et les aquariums très peu peuplés ou plantés présentent souvent trop peu de nitrates et de phosphates et il faut alors les refertiliser avec des engrais spéciaux (Engrais ternaires JBL ProScape NPK). Pour finir, il y a encore le sujet des minéraux et des oligoéléments que nous aimons bien oublier ou refouler. Je ne parle pas seulement de la nutrition humaine, mais aussi de celle des plantes aquatiques. Elles sont exactement dans la même situation que nous : si nous ne consommons que nos nutriments de base tels que glucides, lipides et protéines, nous mourrons tôt ou tard. Rien ne va sans minéraux ni vitamines. Nos plantes aquatiques n’ont pas besoin de vitamines, mais impérativement de minéraux, qui doivent être ajoutés par l’aquariophile. Il faudrait des millions d’années pour que suffisamment de minéraux se soient dissous de nos roches décoratives et du gravier. En l’occurrence, il faut vraiment investir un peu d’argent et acheter un bon engrais comme le JBL PROFLORA FERROPOL. Si tu veux entretenir des plantes aquatiques vraiment fragiles et exigeantes comme des Rotala macranda, tu ne pourra pas te passer en plus d’un engrais journalier. Cet engrais apporte à l’eau les minéraux et oligoéléments qui ne peuvent pas être fournis par un engrais « en réserve », car ils sont oxydés par l’oxygène de l’eau et ne seraient alors plus disponibles pour les plantes.

Revenons au thème du CO2. Vous avez tous maintenant bien compris pourquoi un kit de fertilisation au CO2 est certes un pas de géant vers une belle croissance des plantes, mais ce n’est pas une garantie. Ce n’est que lorsque les facteurs lumière, nutriments, minéraux et oligoéléments sont pris en compte en plus du CO2 que la croissance des plantes fonctionne bien. Mais alors, elle est garantie !

Pour en savoir plus sur la fertilisation au CO2, clique ici :  Fertilisation des plantes au CO2

© 10.08.2022
Heiko Blessin
Heiko Blessin
Dipl.-Biologe

Tauchen, Fotografie, Aquaristik, Haie, Motorrad

Commentaires

Les cookies, une petite info, et on continue

Le site Internet de JBL utilise lui aussi plusieurs types de cookies afin de vous offrir une fonctionnalité complète et de nombreux services : des cookies techniques et fonctionnels, dont nous avons absolument besoin pour que tout fonctionne bien lorsque vous visitez ce site. Ensuite, des cookies à des fins de marketing. Ces cookies nous permettent de vous reconnaître lorsque vous revenez sur notre vaste site et de mesurer le succès de nos campagnes publicitaires. Grâce aux cookies de personnalisation, nous pourrons nous adresser directement et individuellement à vous en fonction de vos besoins, même en dehors de notre site Internet. Vous pouvez déterminer à tout moment, même ultérieurement, les cookies que vous autorisez ou non (pour plus d’informations, voir « Modifier les paramètres »).

Le site Internet de JBL utilise également plusieurs types de cookies afin de vous offrir une fonctionnalité complète et de nombreux services : des cookies techniques et fonctionnels, dont nous avons absolument besoin pour que tout fonctionne bien lors de votre visite de ce site. D'autre part, des cookies pour le marketing. Vous pouvez déterminer à tout moment, même ultérieurement, les cookies que vous autorisez ou non (pour plus d’informations, voir « Modifier les paramètres »).

Dans notre Déclaration sur la protection des données vous pouvez lire comment nous traitons les données à caractère personnel et à quelles fins nous utilisons le traitement de ces données. vous pouvez lire comment nous traitons les données à caractère personnel et à quelles fins nous utilisons le traitement de ces données. Merci de confirmer l’utilisation de tous les cookies en cliquant sur « Lu et approuvé » et c’est reparti !

Vous avez plus de 16 ans ? Alors confirmez l’utilisation de tous les cookies en cliquant sur « Lu et approuvé » et c’est reparti !

Sélectionnez vos paramètres de cookies

Cookies techniques et fonctionnels pour assurer que tout fonctionne bien lors de votre visite sur notre site web.
Cookies marketing afin de pouvoir vous reconnaître sur les pages de notre site et mesurer le succès de nos campagnes publicitaires.

PUSH-Nachrichten von JBL

Als Teil des W3C-Standards definieren Web-Benachrichtigungen eine API für Endbenutzer-Benachrichtigungen, die über den Browser Benachrichtigungen an die Desktop- und / oder Mobilgeräte der Nutzer gesendet werden. Auf den Endgeräten erscheinen Benachrichtigungen, wie sie der Endnutzer von auf dem Gerät installierten Apps kennt (bspw. E-Mails).

Diese Benachrichtigungen ermöglichen es einem Webseitenbetreiber seine Nutzer so lange zu kontaktieren, wie seine Nutzer einen Browser offen haben - ungeachtet dessen, ob der Nutzer gerade die Webseite besucht oder nicht.

Um Web-Push-Benachrichtigungen senden zu können, braucht man nur eine Website mit einem installierten Web-Push-Code. Damit können auch Marken ohne Apps viele Vorteile von Push-Benachrichtigungen nutzen (personalisierte Echtzeit-Kommunikationen genau im richtigen Moment.)

Web-Benachrichtigungen sind Teil des W3C-Standards und definieren eine API für Endbenutzer-Benachrichtigungen. Eine Benachrichtigung ermöglicht es, den Benutzer außerhalb des Kontexts einer Webseite über ein Ereignis, wie beispielsweise über eine neuen Blog Beitrag, zu benachrichtigen.

Diesen Service stellt die JBL GmbH & Co. KG kostenlos zur Verfügung, welcher genauso einfach aktiviert, wie deaktiviert werden kann.