Destinations de rêve pour aquariophiles : le sud du Japon – des gobies multicolores au lieu de sushis

C’est lors d’un séjour chez des amis éleveurs de carpes koï au nord du Japon (Ojiya/Niigata) que j’ai entendu parler pour la première fois de deux îles paradisiaques, situées à environ 2500 km vers le sud, l’une avec une jungle vierge et l’autre bordée d’incroyables récifs coralliens. On aurait cru entendre parler de l’île légendaire de King Kong, pourtant elles n’étaient pas inventées, mais bien réelles !

Fabuleuses forêts tropicales

C’est seulement un an plus tard que j'ai visité ces deux îles situées à hauteur de Taipei/Taïwan pour la première fois. Si vous vous trouvez un jour par hasard au Japon, prolongez impérativement votre séjour de quelques jours et réservez un vol intérieur pour Ishigaki, sur les îles Ryukyu ! Vous qui êtes un fan de l’eau de mer, vous pourrez rester là et plonger pour découvrir les nombreux serpents de mer, raies manta et autres espèces animales endémiques sur les récifs coralliens. Si vous êtes fan de l’eau douce, prenez le ferry jusqu’à l’île d’Iriomote, située à portée de vue. Une île vraiment entièrement recouverte d’une forêt tropicale primaire. On y a même découvert il y a quelque temps une espèce de chat inconnue, le chat d’Iriomote ! Sur l’île, il y a une route périphérique et deux hôtels, dont le Painumaya, que je tiens absolument à vous recommander. Il est presque luxueux et inséré dans une nature grandiose. Le soir, il vaut la peine de s’équiper d’une lampe de poche et d’un objectif macro pour entreprendre une chasse nocturne. On y voit circuler des serpents, des grenouilles multicolores, des insectes très intéressants et la sensation : le crabe de cocotier, plus grand arthropode terrestre au monde.

Un monde de poissons

Les aquariophiles s’y rendent toutefois à cause des poissons et des invertébrés – et le voyage en vaut la peine ! Il vous suffit de suivre la route qui fait le tour de l’île en taxi ou avec une excursion réservée à l’hôtel et de vous arrêter au premier pont venu. Équipé d’un masque de plongée et d’une combinaison légère, vous remonterez ensuite le ruisseau ou la rivière pour aller dans la forêt tropicale. Commencez à l’embouchure, là où le cours d’eau se mélange à la mer. Vous y verrez quelles sont les espèces d’animaux qui fréquentent la zone d’eau saumâtre et qui y restent lorsque la part d’eau douce augmente ou encore, quelles espèces viennent les rejoindre. Un rapide ou une petite cascade peuvent y former des barrières naturelles et, en général, la composition des animaux change après ces obstacles. Vous constaterez d’abord à quel point les paysages sont propres et préservés. Il n’y a que directement dans les zones des mangroves que vous verrez des montagnes de déchets plastiques que le courant marin apporte de Chine et de Corée (et non du Japon !!!). Un spectacle bien triste. Mais dès que vous quitterez la partie marine de la mangrove dans le ruisseau ou la rivière et que vous remonterez le cours d’eau, tout résidu de la civilisation aura disparu. Plus de sacs en plastique ni de canettes de Coca-Cola. De tels endroits sont rares en Asie !

L’eau cristalline des fleuves et des étangs

Si vous voulez voir des poissons-lunes argentés, des scatophages, des poissons-globes et des poissons-grenouilles, vous serez exactement au bon endroit dans la première partie de la rivière. Ces espèces de poissons évoluent autour de vous dans une eau très limpide (uniquement à marée descendante) et vous pouvez voir des poissons dont le comportement naturel n’a été que très peu commenté jusqu’ici. Lorsque la salinité diminue, les scatophages (Scatophagus argus) sont encore là, bien qu’on les décrive en permanence comme des purs poissons d’eau saumâtre, du moins quand ils sont adultes. Nous avons pu en observer dans une eau de 10 μS/cm et sans GH ou KH mesurables ! Lorsque j’ai posté ça sur Facebook, plusieurs personnes se sont manifestées, supposant une faute d’écriture dans les chiffres. Si vous continuez à suivre le cours d’eau en direction de la source, vous verrez surgir de magnifiques espèces de gobies, généralement des espèces Rhinogobius et Stiphodon. Vous noterez le peu d’espace que ces animaux occupent dans leur habitat naturel. Je me suis souvenu à cet instant des militants radicaux de la cause animale qui refusent par principe la maintenance en aquarium. En aquarium, les gobies ont plus de place que dans la nature ! Si vous êtes persévérant-e et que vous surmontez plusieurs petits rapides, vous découvrirez sans cesse de nouveaux petits étangs de rêve, dont les eaux sont absolument cristallines et où la taille et le nombre des poissons diminuent de plus en plus. Ici, c’est l’heure des crevettes, qui n’ont plus besoin de craindre les prédateurs. Elles courent librement partout sur les roches sous-marines et observent avec curiosité le grand arbre noir qui s’approche d’elles. Ces crevettes, une espèce de Macrobrachium à grandes pinces longues, vous grimpent même sur les bras, à la recherche de nourriture. Un moment magique ! Si un animal du genre serpent, d’un mètre de long, s’approche de vous, n’ayez pas peur : il s’agira sûrement d’une anguille, le plus grand prédateur de ces eaux, qui se rend à la chasse.

Mes conseils de voyage

Vols

Seule Ishigaki possède un aéroport, l’île voisine d’Iriomote est accessible par ferry. Il y a des vols depuis de nombreux aéroports japonais plus importants et également depuis Taïwan, qui est beaucoup plus près. Les vols pour Tokyo coûtent dans les 900 euros et durent onze heures depuis l’Allemagne. Le vol de Tokyo pour Ishigaki dure environ trois heures et coûte à peu près 200 euros.

Les coûts

Je recommande l’hôtel Painumaya sur Iriomote. Une nuit coûte dans les 80 euros.

Période de voyage

La plupart des pluies tombent en août.

Bon à savoir

Le ferry fait la traversée d’Ishigaki à Iriomote presque toutes les heures et peut être réservé sur place ou même depuis l’Allemagne. La traversée vers Iriomote dure une heure et demie. Vous n'avez pas besoin de visa pour le Japon et il n'y a pas d'obligations de vaccination pour les îles. Il n’y a que très peu de moustiques le soir.

Conclusion

Je vous promets une chose : en rentrant d’Iriomote, vous regarderez votre aquarium et vous commencerez à planifier comment vous pourriez le transformer en aquarium d’eau saumâtre ou en aquarium à grand courant.

Si tu veux en apprendre encore plus sur le Japon, regarde donc ici : Expédition Japon

© 28.08.2022

Pour en savoir plus sur le sujet

Costa Rica – la destination idéale, même pour les personnes qui voyagent seules

Avec l’Amérique centrale, ce n’est pas chose facile : la plupart des pays y sont considérés comme problématiques, du moins de vastes zones de ces pays. Le Costa Rica, en revanche, fait figure de petit agneau, avec le taux de criminalité le plus bas de tous les pays d’Amérique centrale.
Continuer la lecture

Destinations de rêve pour aquariophiles – Le Pantanal

Presque chacun d’entre nous part en vacances. Les uns dans la Forêt-Noire, les autres à Hawaï – les goûts, le temps disponible et les moyens financiers sont aussi différents qu'il y a de destinations de rêve sur la planète. Mais nous avons tous un point commun : notre passion pour les milieux aquatiques !
Continuer la lecture

Sri Lanka : entre mitrailleuses et jungle paradisiaque

Quelque part, j’avais imaginé que cette île de rêve dans l’Océan indien serait un peu plus paisible. La guerre civile est certes officiellement terminée, mais on peut encore y ressentir les traces presque partout.
Continuer la lecture
Heiko Blessin
Heiko Blessin
Dipl.-Biologe

Tauchen, Fotografie, Aquaristik, Haie, Motorrad

Les cookies, une petite info, et on continue

Le site Internet de JBL utilise lui aussi plusieurs types de cookies afin de vous offrir une fonctionnalité complète et de nombreux services : des cookies techniques et fonctionnels, dont nous avons absolument besoin pour que tout fonctionne bien lorsque vous visitez ce site. Ensuite, des cookies à des fins de marketing. Ces cookies nous permettent de vous reconnaître lorsque vous revenez sur notre vaste site et de mesurer le succès de nos campagnes publicitaires. Grâce aux cookies de personnalisation, nous pourrons nous adresser directement et individuellement à vous en fonction de vos besoins, même en dehors de notre site Internet. Vous pouvez déterminer à tout moment, même ultérieurement, les cookies que vous autorisez ou non (pour plus d’informations, voir « Modifier les paramètres »).

Le site Internet de JBL utilise également plusieurs types de cookies afin de vous offrir une fonctionnalité complète et de nombreux services : des cookies techniques et fonctionnels, dont nous avons absolument besoin pour que tout fonctionne bien lors de votre visite de ce site. D'autre part, des cookies pour le marketing. Vous pouvez déterminer à tout moment, même ultérieurement, les cookies que vous autorisez ou non (pour plus d’informations, voir « Modifier les paramètres »).

Dans notre Déclaration sur la protection des données vous pouvez lire comment nous traitons les données à caractère personnel et à quelles fins nous utilisons le traitement de ces données. vous pouvez lire comment nous traitons les données à caractère personnel et à quelles fins nous utilisons le traitement de ces données. Merci de confirmer l’utilisation de tous les cookies en cliquant sur « Lu et approuvé » et c’est reparti !

Vous avez plus de 16 ans ? Alors confirmez l’utilisation de tous les cookies en cliquant sur « Lu et approuvé » et c’est reparti !

Sélectionnez vos paramètres de cookies

Cookies techniques et fonctionnels pour assurer que tout fonctionne bien lors de votre visite sur notre site web.
Cookies marketing afin de pouvoir vous reconnaître sur les pages de notre site et mesurer le succès de nos campagnes publicitaires.

Messages PUSH de JBL

C’est quoi, au juste, les messages PUSH ? Dans le cadre des normes W3C, les notifications web déterminent une API pour les notifications des utilisateurs finaux qui sont envoyées aux appareils de bureau et / ou mobiles des utilisateurs via le navigateur. Les notifications apparaissent sur les terminaux d’une manière identique à celle que connaît l’utilisateur final des applications installées sur son appareil terminal (p.ex. e-mails). Les notifications apparaissent sur les terminaux d’une manière identique à celle que connaît l’utilisateur final des applications installées sur son appareil (p.ex. e-mails).

Ces notifications permettent à un exploitant de site web de contacter ses utilisateurs tant que leur navigateur est ouvert - qu’ils soient justement sur le site en question ou non.

Pour pouvoir envoyer des notifications push web, il suffit d’un site web sur lequel est installé un code push web. Grâce à cela, même les marques qui n’ont pas d’applications peuvent profiter de nombreux avantages des notifications push (communications en temps réel, personnalisées et juste au bon moment).

Les notifications web font partie de la norme W3C et déterminent une API pour les notifications des utilisateurs finaux. Une notification permet d’informer l’utilisateur sur un événement en dehors du contexte d’un site web, par exemple sur un nouvel article de blog.

Ce service est mis gratuitement à disposition par la société JBL GmbH & Co. KG. Il peut être aussi facilement activé que désactivé.